Alerte de Jean-Marie François Biagui: « Des hommes armés seraient instrumentalisés aux fins de mettre la Casamance à feu et à sang aussitôt que Baldé sera auditionné »

Le chef de file du Mouvement des forces démocratiques de la Casamance, Jean-Marie François Biagui avertit le Président Macky Sall. Il y a, selon lui, des hommes armés qui seraient instrumentalisés pour mettre la Casamance à feu et à sang.


Alerte de Jean-Marie François Biagui: « Des hommes armés seraient instrumentalisés aux fins de mettre la Casamance à feu et à sang aussitôt que Baldé sera auditionné »
« Nous avons observé, ces derniers jours, notamment le vendredi 30 novembre et le samedi 1er décembre 2012, des mouvements d’hommes armés du Sud vers le Nord de la Casamance. Ces mouvements qui s’effectuaient par groupes d’une dizaine d’hommes armés, sont d’autant plus inquiétants qu’ils comportent un caractère particulièrement inédit, alors qu’ils interviennent dans un contexte de grande accalmie en Casamance », a-t-il expliqué dans un communiqué exploité par le Populaire. Selon lui, des témoignages reçus relativement à cela attestent que ces hommes seraient instrumentalisés aux fins de mettre la Casamance à feu et à sang aussitôt que Baldé, maire de Ziguinchor, sera auditionné, dans le cadre des enquêtes en cours sur les biens mal acquis. Il informe que ces « mouvements d’hommes armés interviennent suite à un conclave autour de deux lieutenants du maquis-Sud, mais en l’absence du chef de guerre, César Atoute Badiate. Ce qui laisse à croire que ces mouvements ne procéderaient pas de la volonté de ce dernier et que par conséquent, ils échapperaient à son autorité ».
Le leader du Mfdc invite à « une prise de conscience des populations casamançaises, notamment à la mesure de la gravité que préfigurent ces mouvements d’hommes armés ». Mais aussi à un « sursaut populaire et républicain ». Considérant que « Abdoulaye Baldé, à l’instar de tous ses frères de fortune, est présumé innocent », François Biagui confie qu’il « doit le rester aussi longtemps que la procédure en cours le permettra. Si Baldé s’était enrichi de manière légale ou licite, alors il serait devenu un homme riche de manière légale ou licite, pour lui-même et peut-être pour sa famille. Mais en aucun cas pour la Casamance. Si au contraire, il s’était enrichi de manière illégale ou illicite, alors il serait devenu un homme riche de manière illégale ou illicite, pour lui-même et éventuellement pour sa famille, mais guère pour la Casamance ».
Seneweb
Rédigé par le Lundi 3 Décembre 2012 à 13:20 | Lu 95 fois


ACTUALITE | MEDIAS | POLITIQUE | SPORTS | CULTURE | SOCIETE | CHRONIQUE | PEOPLE | HUMOUR | "Faites-Entrer l'Invité" | ECONOMIE | INTERNATIONAL | EDUCATION | NOUVEAUTéS - MUSIQUE | AFRIQUE | FAITS-DIVERS | WEEK-END PRESSE | VIDEOS | Annuaire du lien | LE BILLET DU JOUR | WEEK-END PRESSE | MŒURS LÉGÈRES, Le Blog des infidélités


PEOPLE

Radisson : Accrochage verbal entre Iran Ndao et Abdoul Aziz Kébé

Banqueroute frauduleuse : Me Ndèye Maty Djigueul réclame 150 millions à Ahmed Khalifa Niass

Gambie : Le message touchant de Zineb Jammeh à son époux sur Twitter

[ Carnet Rose ] Tounkara ca kanam: L'animateur choisit sa Niarél* parmi les journalistes d' El Hadji Ndiaye

Bamba Fall sur le sextape à la Médina : “C'est un politicien qui est dans le cabinet présidentiel qui a tout manigancé”

Dernières vidéos
Inscrivez-vous à la newsletter

Décès du Professeur Meissa Fall, Directeur-fondateur de l’Ufr Si de l’université de Thiès

ThiesVision.com - Victime d’un Avc le 1er mars dernier, Meissa Fall, Professeur à l’université de Thiès est décédé ce lundi 23 mars 2015 à l’hôpital Principal de Dakar, a appris ThiesVision de sources univeritaires.

Décès du Professeur Meissa Fall, Directeur-fondateur de l’Ufr Si de l’université de Thiès
La levée du corps a eu lieu à Hlm Baye Gaïndé au domicile de son père à Dakar, suivi de son inhumation le même jour au cimetière musulman de Yoff.
Né le 1er novembre 1962 et domicilié au quartier Hann Mariste à Dakar, Meissa Fall était ingénieur géologue, Professeur de géotechnique, et directeur fondateur de l’Ufr Sciences de l’ingénieur (Si) de l’université de Thiès.
Une perte immense pour toute la communauté universitaire du Sénégal. Selon son collègue Mapathé Ndiaye, vice-directeur des sciences de l’ingénieur, Meissa Fall a été parmi les plus jeunes maîtres-assistants recrutés à l’Ucad.
ThiesVision présente ses condoléances à sa famille, au recteur Matar Mour Seck de l'université de Thiès et à toute la communauté universitaire du Sénégal.

Thiesvision.com
24/03/2015