Amadou Baal, directeur de cabinet du ministre de la Justice: «Ceux qui ont abusé des deniers publics rendront compte à tout prix»

La traque des biens mal acquis ira jusqu'au bout et tous ceux qui se sont enrichis, de manière illégale, paieront pour leurs actes. Le ministère de la Justice réaffirme cet engagement de l'Etat.


Amadou Baal, directeur de cabinet du ministre de la Justice: «Ceux qui ont abusé des deniers publics rendront compte à tout prix»
«Nous relèverons le défi de la bonne gouvernance et de la transparence financière. Les deniers publics seront protégés et préservés. Ceux qui ont illégalement profité et abusé des deniers publics rendront compte à tout prix, force restera à la loi», a martelé Amadou Baal, Directeur de cabinet du ministre de la Justice. Des propos que M. Baal a tenus, hier, à l'occasion de la cérémonie d’ouverture de la 18éme réunion plénière de la Commission technique du Groupe intergouvernemental contre le blanchiment d’argent en Afrique de l’Ouest (Giaba) Selon lui, «Macky Sall entend faire de la lutte contre le blanchiment d’argent, les enrichissements illicites, la corruption, les détournements et autres abus sur les deniers publics, un axe central de sa politique de bonne gouvernance». M. Baal n’a pas aussi manqué de rassurer les citoyens sur l’application du principe de l’égalité devant la justice. «Les institutions assumeront pleinement leur rôle en toute impartialité et en toute indépendance. Tous les citoyens seront égaux devant la loi qui sera dite sans faiblesse et sans excès», indique-t-il.
Se félicitant des efforts consentis par notre pays en matière de lutte contre le blanchiment d'argent, le correspondant national du Giaba au Sénégal, en l'occurrence le président de la Cellule nationale de traitement des informations financières (Centif), Demba Diallo, de souligner : «Des progrès ont été faits par certains pays pour sortir d’une liste noire des blanchisseurs de capitaux, mais le Sénégal n’est jamais rentré dans cette liste». Mieux, indique-t-il, «le Sénégal est à sa dernière phase d’évaluation qui se fera au mois de mai prochain. Il est en avance sur ces pays, dans la sous région, nous avons le poste de leader». Il faut préciser que la situation du Sénégal, en matière de blanchiment d’argent, a été examinée en juillet 2007. Et à la suite du rapport de mai 2008, des mesures ont été prises conformément au plan d’actions pour la mise en oeuvre des recommandations issues du rapport d’évaluation mutuelle. Déterminé à poursuivre les efforts de l’ancien régime, le gouvernement de Macky Sall a promis de se doter d’une stratégie nationale de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.
Seynabou FALL
Source: Popxibaar.com
Rédigé par le Jeudi 22 Novembre 2012 à 22:43 | Lu 138 fois


ACTUALITE | MEDIAS | POLITIQUE | SPORTS | CULTURE | SOCIETE | CHRONIQUE | PEOPLE | HUMOUR | "Faites-Entrer l'Invité" | ECONOMIE | INTERNATIONAL | EDUCATION | NOUVEAUTéS - MUSIQUE | AFRIQUE | FAITS-DIVERS | WEEK-END PRESSE | VIDEOS | Annuaire du lien | LE BILLET DU JOUR | WEEK-END PRESSE | MŒURS LÉGÈRES, Le Blog des infidélités


THIES - Actu région

L'ultimatum de l'Etat à Jaber: L’inquiétude gagne les rails à Transrail

Décès du Professeur Meissa Fall, Directeur-fondateur de l’Ufr Si de l’université de Thiès

Thiès : les élèves fêtent la journée internationale de la Francophonie

Emission "Al Bayaan" sur ThiesVision: «Comment les djinns interviennent dans nos rêves» (Par Cheikh Moussa Ndiaye)

Etudiants thiesseois à Dakar: «Le ministre Augustin Tine nous loge gratuitement depuis 2012» (vidéo)

PEOPLE

Bamba Fall sur le sextape à la Médina : “C'est un politicien qui est dans le cabinet présidentiel qui a tout manigancé”

Baptême : Souleymane Faye donne le nom de son fils à Macky

Prix Kéba Mbaye pour l’Ethique : Lilian Thuram, l’heureux élu

Quand un milliardaire américain avoue par mégarde des meurtres

Montres, fortunes et préjugés: Quand Samuel Eto'o fustige le racisme ordinaire

Dernières vidéos
Inscrivez-vous à la newsletter