Audio - Entretien avec le chanteur Abdou Rass : « Fatou Guéwél a beaucoup apporté à ma carrière musicale »

Révélé au grand public en 2004, le chanteur Abdou Rass est un passionné d’art. Une enfance Kaolackoise baignée dès le bas âge dans le monde de la musique. « A 9 ans déjà, je trainais avec des artistes, je chantais dans les cérémonies familiales, baptêmes, mariages », dira Abdou Rass qui, pour gagner sa vie, a été marchand ambulant, car l’art à lui tout seul, ne nourrit pas son homme.


Audio - Entretien avec le chanteur Abdou Rass : « Fatou Guéwél a beaucoup apporté à ma carrière musicale »
« Mbarass », le premier morceau qu’il a composé dans les années 1992-93, a été repris par la chanteuse Fatou Guewel lors d’un concert à Diourbel. Une grande fierté pour le jeune débutant qui, à l’époque, ignorait qu’il avait rendez-vous avec le destin, de par sa rencontre avec une grande diva de la musique sénégalaise. « Je suis monté sur scène, le public a beaucoup apprécié. J’ai ensuite gardé le contact avec Fatou Guéwél, qui m’a invité à Dakar. Je l’ai accompagnée plusieurs fois à des concerts, à Sorano, un peu partout, on a été en tournée à Paris ». Fatou Guéwél, dira-t-il, « a beaucoup apporté à ma carrière musicale ».
Mais Abdou Rass ne s’arrête en si bon chemin. Le timbre de sa voix a déjà séduit le public sénégalais, qui voit en lui un jeune prodige promu à une belle carrière. L’année 2004 voit la sortie d’un premier album du leader du groupe "Bolole Malawe". « J’ai été produit par Youssou Ndour », chez Jololi, un album de 6 titres. « C’était l’un des plus beaux jours de ma vie », se rappelle le chanteur. Qui a une pensée pour ses parents, qui ne sont plus de ce monde. Orphelin de mère, son père décède alors qu’il avait à peine 5 ans, se souvient le jeune garçon très tôt mis à l’épreuve. Mais à force de croire en ses talents, à force de persévérer, le jeune prodige considéré comme un parolier, se retrouve propulsé sur le devant de la scène. Le clip du morceau « tarayir », une déformation voulue du verbe ‘trahir’, parle d’amour et de trahison ; très prisé du public, très regardé sur les chaines de télévision sénégalaises, et sur internet aussi. La reconnaissance, dont il fait sienne, est l’autre thème de l’album « Koleré », son deuxième, produit en 2008 par Babacar Lô, qui n’a pas regretté d’avoir misé sur les talents du jeune chanteur.
Ses relations avec les musiciens sénégalais ? «J’entretiens de bons rapports avec les artistes», dit-il en toute reconnaissance, citant au passage ceux qu'il considère comme des modèles, des références : Ndiaga Mbaye, Baba Maal, Youssou Ndour, Fatou Guéwél, entre autres. Mais c’est Fatou Guéwél qui l’aura marqué le plus, lors d’une tournée internationale. « J’ai été en Europe : Paris, Angleterre, Suède, Danemark, et j’espère venir en Espagne prochainement », confie Abdou Rass, qui a le don de chanter en wolof, et en poular, une langue très parlée dans le pays.
Après deux albums qui n’ont pas laissé le public indifférent, Abdou Rass travaille actuellement à un troisième album qu'il promet beaucoup plus riche et beaucoup plus varié, au grand bonheur des fans : « il sera bientôt disponible », a renseigné le chanteur. Toute l’équipe de TVM souhaite à Abdou Rass une bonne continuation.
Propos recueillis par Lala Aïcha Fall
Correspondante TVM en Espagne
Thiesvision.com
Ecouter ou télécharger l'entretien

abdou_rasss_tvm_lala_aicha_fall__en_toute_liberte.mp3 Abdou Rasss TVM-Lala Aïcha Fall- En toute Liberté.mp3  (33.66 Mo)

Rédigé par le Samedi 26 Novembre 2011 à 16:00 | Lu 2288 fois



Nouveau commentaire :

TALK SHOW - "AFRO INSOLENT" Avec KEMI SEBA Tous Les JEUDIS à 22h (Paris) En PARTENARIAT avec TVM | Audio - «DJOTAAYOU IMMIGRÉ» avec Lala AiCHA FALL | "En toute Liberté" avec Lala Aïcha Fall


PEOPLE

Exit le Ramadan, bonsoir les boîtes de nuit

Vidéo. Mbagnick Ndiaye avoue: "Si Macky nous a nommés dans le gouvernement, c'est grâce à Marième faye"

Le Colonel Aziz Ndao fusille Yaya Jammeh : «Il était planton dans mon secrétariat, chaque matin je l’envoyais m’acheter des cigarettes»

Gackou: «Je ne fais partie d’aucun lobby maçonnique ni homosexuel»

Souleymane Keita inhumé au cimetière de Yoff

Inscrivez-vous à la newsletter