Bachir Diawara, chef de cabinet de Karim Wade: «Youssou Ndour est à la base d’une vaste et pernicieuse entreprise de conspiration contre Karim Wade »

La différence entre Macky Sall et le président Wade, « c’est la vision, il n’y aucune vision aujourd’hui. Tous les secteurs de l’activité nationale sont plombés. Le front social se radicalise. Les Sénégalais sont dans le désarroi ». Telle sont les convictions de Bachir Diawara, membre du comité directeur du Pds, et chef de cabinet de Karim Wade, l’ex-ministre poursuivi dans le cadre de l’enquête sur les biens mal acquis. Invité du Grand Entretien de Seneweb, Bachir Diawara est d’avis que « la presse s’acharne sur Karim Wade ».


Bachir Diawara, chef de cabinet de Karim Wade: «Youssou Ndour est à la base d’une vaste et pernicieuse entreprise de conspiration contre Karim Wade »
D’abord sur le supposé mandat d’arrêt contre Karim Wade, « les gens ont glané des informations fausses ça et là. La presse a été manipulée d’autant plus que l’organe de presse qui a diffusé cette information a pour patron quelqu’un qui n’a jamais gobé Karim Wade, quelqu’un qui nourrit un procès d’intention contre Karim Wade », a soutenu Bachir Diawara. « Nous soupçonnons ce patron de presse (Youssou Ndour: Ndlr) d’être à la base d’une vaste et pernicieuse entreprise de conspiration contre Karim Wade ». « Parce qu’il s’est agi, croit-il, d’une grande opération de manipulation des consciences. La finalité était de le présenter comme un délinquant économique. Les Sénégalais savent que Karim Wade est victime de harcèlement, de persécution, d’écharnement du régime de Macky Sall. Ce régime a montré ses limites objectives », a-t-il constaté.

Interrogé sur le diner qui a réuni samedi dernier Karim Wade et Cheikh Diallo et auquel des journalistes auraient été conviés, « un épiphénomène ; tout cela entre dans cette grande opération de diversion du régime, il faut chercher des faux-fuyants pour désorienter les Sénégalais de l’essentiel », se désole-t-il.

Quant à l’information selon laquelle Karim Wade aurait craqué devant les enquêteurs lors de l’audition de jeudi dernier, « c’est faux, Karim a l’habitude d’endurer des épreuves (…) il s’agissait d’une grande épreuve de torture morale, les enquêteurs même étaient déboussolés de le voir tenir dans ces conditions ignobles. Karima montré toute sa dignité », a démenti Bachir Diawara. Pour ce qui relève du jet privé affrété à Karim Wade pour ses déplacements, « de gros fantasmes venant toujours de la même presse, tout cela n’était qu’élucubrations et chimères visant à peindre Karim comme un délinquant économique », a-t-il botté en touche.

Cliquez sur la vidéo (Youtube) pour écouter un extrait de l’émission Le Grand Entretien de Seneweb.

Seneweb, avec Thiesvision
Rédigé par le Mardi 27 Novembre 2012 à 09:23 | Lu 200 fois


ACTUALITE | MEDIAS | POLITIQUE | SPORTS | CULTURE | SOCIETE | CHRONIQUE | PEOPLE | HUMOUR | "Faites-Entrer l'Invité" | ECONOMIE | INTERNATIONAL | EDUCATION | NOUVEAUTéS - MUSIQUE | AFRIQUE | FAITS-DIVERS | WEEK-END PRESSE | VIDEOS | Annuaire du lien | LE BILLET DU JOUR | WEEK-END PRESSE | MŒURS LÉGÈRES, Le Blog des infidélités


CULTURE

Il refuse de prêter serment devant Dieu, l'US Air Force le renvoie

[EN IMAGES] Magal des 2 rakas de Saint-Louis: La foire aux bonnes affaires

Adjia Sy: «Mon objectif est de faire de la Place du Souvenir un site touristique»

Ahmadou Tidiane Dia sur le Haj 2014 : "Les pèlerins non encadrés sont interdits"

Mosquée Massalikoul Djinane : un dignitaire mouride exprime sa satisfaction

Dernières vidéos
POLITIQUE
Thiesvision.com | 02/07/2014 | 226 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Inscrivez-vous à la newsletter