Coca, aprés l'obésité et le cancer, la dépression?

Vous avez le bourdon ? Vous vous sentez mal ? Vous n'en finissez plus de broyer du noir ? Vous feriez peut-être bien de vous intéresser de plus près à ce que vous buvez.


Coca, aprés l'obésité et le cancer, la dépression?
Une étude menée par une équipe de scientifiques du National Institutes of Health et présentée lors du 65e congrès annuel de l'American Academy of Neurology vient en effet de mettre en lumière une corrélation étonnante entre la consommation de sodas et la santé mentale.
En clair, la consommation de sodas et de jus de fruits augmenterait les risques de dépression de façon significative. Et si vous pensez pouvoir vous réfugier dans les formules allégées, détrompez-vous. Celles-ci seraient bien pires.
  30% de plus de risque de devenir dépressif
Pour parvenir à de telles conclusions, les chercheurs ont suivi pendant près de dix ans plus de 263,000 adultes âgés de 50 à 71 ans. Au terme de l'étude, entamée en 1995-1996, plus de 11.000 d'entre eux présentaient un état dépressif. Les chercheurs ont alors passé au peigne fin les habitudes alimentaires de leur vaste échantillon.
Ils ont ainsi pu remarquer que les personnes qui boivent au moins quatre verres ou canettes de soda par jour présentent un risque de dépression 30% plus élevé que celles qui n'en consomment pas.
Plus risqué encore, boire quatre cannettes de jus de fruit au quotidien ferait augmenter la probabilité de devenir dépressif de 38%. Une tendance encore plus prononcée avec les jus de fruit et soda allégés.
 Du bienfait du café
À l'inverse, et contrairement aux idées reçues, les chercheurs ont également constaté que la consommation de quatre tasses de café par jour réduirait de 10% les risques de dépression.
"Notre recherche suggère que délaisser les boissons sucrées, diminuer leur consommation ou les remplacer par du café non sucré peut naturellement contribuer à réduire les risques de dépression", a ainsi affirmé l'un des chercheurs du National Institutes of Health, le Dccteur Honglei Chen.
"Mais nous devons encore faire des recherches plus approfondies pour confirmer ces résultats. En attendant, nous invitons les personnes souffrant de ce mal à poursuivre les traitements prescrits par leur médecin", a-t-il ajouté.
    Des résultats préliminaires...
Mais qu'on se rassure, ces conclusions ne sont pas définitives. L'étude n'a pas encore été publiée, et validée par un comité de scientifiques renommés. Il faudra attendre le mois de mars, et les résultats doivent donc être considérés comme préliminaires.
Aussi l'interaction entre les boissons sucrées et la santé mentale ne peut pas encore être établie au delà du fait avéré que les sodas participent abondamment au développement du diabète et de l'obésité. Des problèmes de santé qui pèsent généralement de tout leur poids sur le moral des personnes concernées. Confirmés par des études antérieures
huffington
le Jeudi 10 Janvier 2013 à 07:31 | Lu 118 fois

ACTUALITE | MEDIAS | POLITIQUE | SPORTS | CULTURE | SOCIETE | CHRONIQUE | PEOPLE | HUMOUR | "Faites-Entrer l'Invité" | ECONOMIE | INTERNATIONAL | EDUCATION | NOUVEAUTéS - MUSIQUE | AFRIQUE | FAITS-DIVERS | WEEK-END PRESSE | VIDEOS | Annuaire du lien | LE BILLET DU JOUR | WEEK-END PRESSE | MŒURS LÉGÈRES, Le Blog des infidélités


THIES - Actu région

Remise de deux ambulances médicalisées aux postes de santé de Somone et Ngaparou : Un ouf de soulagement pour les populations

Thiès : L’Asc Bokk Jom de Diamaguene remporte la Coupe du maire devant Asc Africa

Thiès - Finale de la Coupe du Maire: La Senelec déleste le stade Lat-Dior en présence de Talla Sylla

Thiès - Deuil: Le frère de Elène Tine inhumé au cimetière catholique

Le Bureau politique de l'AFP en réunion à Thiès en novembre

Dernières vidéos
SOCIETE
Thiesvision.com | 14/03/2014 | 1071 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
SOCIETE
Thiesvision.com | 05/02/2014 | 3787 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
SOCIETE
Thiesvision.com | 10/01/2014 | 1029 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
Inscrivez-vous à la newsletter
Partager ce site