Page

Consommation : Les fabricants de bouillons invités à réduire de 20% le taux de sel dans leurs produits

Le ministre du Commerce, Alioune Sarr, invite les fabricants de bouillons culinaires à se conformer davantage aux normes de sécurité alimentaire en réduisant de 20% le taux de sel dans leurs produits. C’était à l’occasion d’une visite guidée effectuée, avant-hier, en compagnie d’une délégation de parlementaires sénégalais, à Nestlé Sénégal.


Consommation : Les fabricants de bouillons invités à réduire de 20% le taux de sel dans leurs produits
Régulièrement interpellé par les parlementaires sénégalais sur la qualité des bouillons que consomment les sénégalais, le ministre du Commerce, du Secteur informel, de la Consommation, de la Promotion des produits locaux et des Pme, Alioune Sarr, a décidé de lier l’acte à la parole en initiant une série de visites dans les unités industrielles sénégalaises qui s’activent dans le domaine. Avant-hier, c’est dans l’usine de Nestlé Sénégal, sise à Diamaguène, dans la banlieue dakaroise, que le ministre a entamé cette visite. Sur place, Alioune Sarr a constaté, de visu, en compagnie d’une délégation de parlementaires conduite par le président de la Commission Action sociale et Population de l’Assemblée nationale, Aimé Assine, les efforts que déploie Nestlé Sénégal pour se conformer aux normes internationales dictées par l’Organisation mondiale de la santé (Oms) et que le Sénégal veut traduire en acte dans la fabrication des bouillons. « Il s’agit de réduire de près de 20% le taux de sel dans les bouillons alimentaires en passant de 70 à 55% selon la norme Oms », a souligné le ministre au terme de la visite.
Le gouvernement du Sénégal, a dit Alioune Sarr, souhaite une application stricte de cette mesure édictée par la norme Ns 03-146 portant sur les bouillons alimentaires afin de préserver la sécurité des consommateurs sénégalais. Il n’a pas manqué de saluer les efforts entrepris dans ce sens par Nestlé Sénégal qui, selon son directeur général, Xavier Béraud, a déjà anticipé sur la mesure en ramenant le taux de sel dans ses produits à 52%. Abondant dans le même sens, la responsable de Maggi au Sénégal, Yaye Fatou Cissé, a indiqué que la lutte contre la carence en micronutriments est aussi un aspect pris en compte dans la fabrication des bouillons à Nestlé. En ce qui concerne le sel, le ministre a rappelé que la norme indiquée par l’Oms est de 5 g de sel par personne et par jour. Il estime que les entreprises évoluant dans l’agro-alimentaire au Sénégal doivent se conformer à cette exigence pour préserver la santé des populations. Rappelant les conclusions d’une étude faite par des experts sénégalais sur les bouillons, Alioune Sarr a indiqué que la consommation de ces produits ne constitue pas en soi un danger mais que c’est le taux de sel contenu dans les mets sénégalais qui pose problème.Seydou Prosper SADIO
LeSoleil.sn
Par Le Lundi 30 Janvier 2017 à 09:59 | Lu 45 fois



Dans la même rubrique
< >

Dimanche 17 Septembre 2017 - 15:26 Djibo et les hypocrites, un Kâ de conscience !

Jeudi 14 Septembre 2017 - 20:48 Hommage à Mame Abdou Aziz sy Dabakh

ACTUALITE | MEDIAS | POLITIQUE | SPORTS | CULTURE | SOCIETE | CHRONIQUE | PEOPLE | HUMOUR | LA PAROLE AUX THIESSEOIS | ECONOMIE | INTERNATIONAL | EDUCATION | NOUVEAUTéS - MUSIQUE | AFRIQUE | FAITS-DIVERS | WEEK-END PRESSE | VIDEOS | Annuaire du lien | LE BILLET DU JOUR | WEEK-END PRESSE | MŒURS LÉGÈRES, Le Blog des infidélités | THIES PEOPLE & CELEBRITES