Créances de la Fondation «éducation-Santé» : Wade veut mettre Viviane au Vert - Il s’engage à payer les 835 millions dus à une fondation suisse

L’engagement de l’ancien chef de l’Etat est clair : Pas question que l’ex-première dame du pays soit attraite devant les tribunaux. Pour clore le débat, Abdoulaye Wade a décidé de payer les créances que la fondation de son épouse doit à sa sœur suisse Antenna Technologies estimée à 835 200 000 francs Cfa.


Créances de la Fondation «éducation-Santé» : Wade veut mettre Viviane au Vert - Il s’engage à payer les 835 millions dus à une fondation suisse
Par Birame FAYE - Le Quotidien

Il tient à préserver l’honneur de son épouse. C’est peut-être pour cette raison que Abdoulaye Wade veut épargner à Viviane Wade de démêlées avec la Justice. Face à la pression de la Fon­da­tion suisse, Antenna Techno­logies, pour se faire rembourser ses 835 200 000 francs Cfa, la présidente de la défunte fondation Agir pour l’éducation et la santé au Sénégal, Mme Viviane Wade risquait d’être at­traite devant le Tribunal pour la con­train­dre de rembourser les sommes dépensées dans sa fondation sans résultats probants. D’ail­leurs, l’avocat commis par les Suisses, en l’occurrence Me Ciré Clédor Ly, était à pied d’œuvre pour récupérer les mi­l­lions de ses clients.
Lorsque l’affaire a été ébruitée par les médias, Abdoulaye Wade s’est senti particulièrement choqué. Selon certains de ses proches, il a demandé des explications à son épouse après avoir lu des commentaires «désobligeants» sur certains sites d’informations qui a­vaient repris l’information pu­bliée par Le Quotidien. D’après les mêmes sources, Viviane Wade s’est défaussée sur un certain Sé­bastien Couanet qui était l’Ad­mi­nistrateur de sa fondation pour justifier l’existence de ce montant colossal qui devait financer des projets sociaux comme des microcrédits.
Ce dernier avait été interpellé en février pas­sé pour un détournement de 360 000 000 francs Cfa appartenant à la fondation de l’ex-première dame du Sénégal. Vivia­ne Wade a confié à son époux que c’est M. Couanet qui lui avait présenté les responsables d’Antenna Technologies. Selon elle, c’est lui qui a diligenté par la suite toutes les démarches ayant abouti à la signature de la convention de financement liant les deux fondations.
Il faut ajouter aussi que Sé­bas­tian Couanet est un proche ami de Karim Wade qui l’avait encouragé à signer le contrat. Quoi qu’il en soit son mari s’est engagé à payer la dette pour éviter qu’elle se retrouve sur le prétoire comme tous les autres citoyens. Les Suisses n’en demandaient pas mieux. Ils pourraient réorienter ces fonds vers d’autres œuvres humanitaires que la fondation Education Santé n’a pas pu réaliser.
biramefaye@lequotidien.sn
Rédigé par le Jeudi 24 Mai 2012 à 04:10 | Lu 968 fois


ACTUALITE | MEDIAS | POLITIQUE | SPORTS | CULTURE | SOCIETE | CHRONIQUE | PEOPLE | HUMOUR | "Faites-Entrer l'Invité" | ECONOMIE | INTERNATIONAL | EDUCATION | NOUVEAUTéS - MUSIQUE | AFRIQUE | FAITS-DIVERS | WEEK-END PRESSE | VIDEOS | Annuaire du lien | LE BILLET DU JOUR | WEEK-END PRESSE | MŒURS LÉGÈRES, Le Blog des infidélités


CULTURE

Il refuse de prêter serment devant Dieu, l'US Air Force le renvoie

[EN IMAGES] Magal des 2 rakas de Saint-Louis: La foire aux bonnes affaires

Adjia Sy: «Mon objectif est de faire de la Place du Souvenir un site touristique»

Ahmadou Tidiane Dia sur le Haj 2014 : "Les pèlerins non encadrés sont interdits"

Mosquée Massalikoul Djinane : un dignitaire mouride exprime sa satisfaction

Inscrivez-vous à la newsletter