Des menteurs sont-ils au palais ? (Par Papis Kane)

Macky Sall et son régime ne font que revenir sur leurs promesses et leurs paroles.

Jusqu’à maintenant tout ce qui marche dans ce pays n’est que « legs » de Wade.

Étant incompétents pour assembler la surface financière nécessaire pour finir les chantiers de Wade, cette bande d’incapables nous sert qu’ils ne termineront que les travaux qu’ils jugeront prioritaires. Le résultat sera qu’ils feront travailler moins de sénégalais que Wade.


Des menteurs sont-ils au palais ? (Par Papis Kane)
Des menteurs sont-ils au palais ?

Ils nous avaient promis la réduction des denrées de première nécessité, alors que les prix de ces dernières ne font que monter.

Ils nous avaient dit qu’il était possible d’aligner le prix du carburant sur celui du Mali. Mais depuis qu’ils ont accédé au pouvoir, on attend et les tarifs du carburant ne font qu’augmenter.

Leur chef avait promis 100 000 emplois par an. Cela fait 9 mois que les chômeurs poireautent sans apercevoir l’ombre d’un job pointer à l’horizon.

Ils nous avaient promis la fin des coupures intempestives du courant. Et malgré le fait d’avoir reçu un pays sans délestages, ils n’ont été capables que de nous ramener les désagréments électriques.

Macky Sall et son régime ne font que revenir sur leurs promesses et leurs paroles.

Jusqu’à maintenant tout ce qui marche dans ce pays n’est que « legs » de Wade.

Étant incompétents pour assembler la surface financière nécessaire pour finir les chantiers de Wade, cette bande d’incapables nous sert qu’ils ne termineront que les travaux qu’ils jugeront prioritaires. Le résultat sera qu’ils feront travailler moins de sénégalais que Wade.

Pour « makyller » leur inaptitude à tenir leurs promesses électorales et leur infertilité économique, des menteurs professionnels ont été placés au cœur de l’administration gouvernementale.

Ils sont ministres, ministres conseillers. Certains sont installés dans les ambassades. D’autres sont dans les directions etc. dans le but d’orienter l’opinion nationale, de détourner les citoyens de leurs aspirations légitimes et prioritaires que sont : avoir du travail, des soins de santé et des denrées de première nécessité accessibles.

Que sont devenus les soi-disant combattants pour la réduction des factures d’électricité ?

Que sont devenus les journalistes d’investigation ? Latif Coulibaly,

Que sont devenus les « Nellaly kaat » informateur du palais ? Jules Diop,

Que sont devenus nos animateurs d’émissions politiques ? Alioune Fall.

Que sont devenus nos magiciens d’économistes ? Moubarack Lô.

Pour ne citer que ceux là, tous ont été récompensés pour l’accomplissement de leur sale besogne de dénigreurs de Wade. Ils sont muets sur les prix qui ne cessent de grimper et couvriront toutes les insuffisances de Macky, par solidarité gouvernementale comme l’a déjà prémédité Latif.

Mais ils se débattent comme des diables pour entretenir la palabre nationale sur des supposés biens mal acquis. Ça ne pourrait pas être autrement puisque le mensonge d’état est en train d’être érigé comme mode de gestion par le régime actuel. D’où l’empressement des vainqueurs de s’entourer de journalistes mercenaires de la plume, de romanciers, des vendeurs d’illusions etc. ainsi de tous ceux qui alimenteront les fantasmes contre Wade et le PDS.

Les trompeurs avérés de la république du Sénégal ont déjà condamné les responsables du PDS sur les supposés bien mal acquis. Ils ne leur manque qu’un semblant de jugement avant de les balancer dans les caniveaux populaires.

Mais ce régime de délateurs semble ignorer que nul ne peut éternellement « makyller » la vérité ; Ils devront sous peu faire face au tribunal de la vérité, lorsque les sénégalais se rendront compte de la supercherie dont ils sont victimes.

Le PDS est un parti fort et populaire, un parti dont l’œuvre s’est matérialisé dans tout le Sénégal qu’aucun mensonge ou complot médiatique ne saurait anéantir.

2017 marquera la fin de l’unique mandat de Macky Sall, mais aussi le début des comptes à rendre de ses acolytes sur tout ce qu’ils auront dit et fait.

Le PDS, débarrassé de ses parasites et des taupes, reviendra au pouvoir pour sortir des difficultés dans lesquelles les incapables de« Benno Book Yakaar » dirigé par Macky finiront d’installer le Sénégal.
Rédigé par Pape Kane PDS Belgique le Mercredi 19 Décembre 2012 à 15:40 | Lu 132 fois



A lire aussi :
< >

Mardi 16 Septembre 2014 - 14:08 Pauvre Samuel Sarr (Par Madiambal Diagne)

CONTRIBUTION | Article recommandé


CULTURE

Il refuse de prêter serment devant Dieu, l'US Air Force le renvoie

[EN IMAGES] Magal des 2 rakas de Saint-Louis: La foire aux bonnes affaires

Adjia Sy: «Mon objectif est de faire de la Place du Souvenir un site touristique»

Ahmadou Tidiane Dia sur le Haj 2014 : "Les pèlerins non encadrés sont interdits"

Mosquée Massalikoul Djinane : un dignitaire mouride exprime sa satisfaction

Inscrivez-vous à la newsletter