Diffamation-Financements occultes : Robert Bourgi perd son procès contre Jean-Marie Le Pen


Diffamation-Financements occultes : Robert Bourgi perd son procès contre Jean-Marie Le Pen
Jean-Marie Le Pen aura finalement raison du conseiller de Nicolas Sarkozy, l’homme aux mallettes de la Françafrique, Robert Bourgi. Il a été condamné jeudi par le tribunal correctionnel de Paris à payer 1000 euros (650 000 francs Cfa) d’amende pour avoir diffamé le leader du Front Nation, Jean-Marie Le Pen. Robert Bourgi avait accusé Le Pen « d’avoir touché des fonds occultes du président gabonais Oumar Bongo pour financer sa campagne électorale de 1998 », rappelle le quotidien français Libération. L’homme aux mallettes est aussi condamné à verser 3 250 € de dommages et intérêts à Le Pen. Dans ses sorties du 11 et 12 septembre 2011, Bourgi avait mis en cause plusieurs chefs d’Etat africains supposés avoir effectué des versements à hauteur de 20 millions d’euros au profit du président Chirac. Le conseiller Afrique de Sarkozy avait soutenu à l’époque avoir servi d’intermédiaire, mettant en cause par la même occasion le président Wade dont il avait accusé le fils, Karim, d’avoir remis des mallettes d’argent à Dominique de Villepin, alors secrétaire général de la présidence française. Wade et fils avaient alors annoncé une plainte contre le conseiller Afrique de Nicolas Sarkozy. Une plainte dont on ne connaît pas l’issue aujourd'hui.
Seneweb News
Rédigé par le Vendredi 14 Décembre 2012 à 13:55 | Lu 109 fois


ARCHIVES | IMMIGRATION | SANTE | JUSTICE


PEOPLE

Radisson : Accrochage verbal entre Iran Ndao et Abdoul Aziz Kébé

Banqueroute frauduleuse : Me Ndèye Maty Djigueul réclame 150 millions à Ahmed Khalifa Niass

Gambie : Le message touchant de Zineb Jammeh à son époux sur Twitter

[ Carnet Rose ] Tounkara ca kanam: L'animateur choisit sa Niarél* parmi les journalistes d' El Hadji Ndiaye

Bamba Fall sur le sextape à la Médina : “C'est un politicien qui est dans le cabinet présidentiel qui a tout manigancé”

Dernières vidéos
Inscrivez-vous à la newsletter

Décès du Professeur Meissa Fall, Directeur-fondateur de l’Ufr Si de l’université de Thiès

ThiesVision.com - Victime d’un Avc le 1er mars dernier, Meissa Fall, Professeur à l’université de Thiès est décédé ce lundi 23 mars 2015 à l’hôpital Principal de Dakar, a appris ThiesVision de sources univeritaires.

Décès du Professeur Meissa Fall, Directeur-fondateur de l’Ufr Si de l’université de Thiès
La levée du corps a eu lieu à Hlm Baye Gaïndé au domicile de son père à Dakar, suivi de son inhumation le même jour au cimetière musulman de Yoff.
Né le 1er novembre 1962 et domicilié au quartier Hann Mariste à Dakar, Meissa Fall était ingénieur géologue, Professeur de géotechnique, et directeur fondateur de l’Ufr Sciences de l’ingénieur (Si) de l’université de Thiès.
Une perte immense pour toute la communauté universitaire du Sénégal. Selon son collègue Mapathé Ndiaye, vice-directeur des sciences de l’ingénieur, Meissa Fall a été parmi les plus jeunes maîtres-assistants recrutés à l’Ucad.
ThiesVision présente ses condoléances à sa famille, au recteur Matar Mour Seck de l'université de Thiès et à toute la communauté universitaire du Sénégal.

Thiesvision.com
24/03/2015