Elections au Maroc - Le point de vue de Fatima Jenn, adjointe au maire de Mulhouse

Pourquoi je ne dirai pas que le parti PJD « Parti Justice et Développement » est un parti islamiste ?


Fatima Jenn, adjointe au maire de Mulhouse
Fatima Jenn, adjointe au maire de Mulhouse
Par Fatima Jenn - Le 25 novembre qui était également la journée de la lutte contre les violences à l’égard de la femme, se sont tenues les premières élections législatives après la réforme de la nouvelle Constitution. Les résultats de ces élections étaient prévisibles : seulement 45% de participation et la victoire du PJD. Quant au célèbre mouvement du 20 février, il a raté ce rendez-vous démocratique. Le PJD est un parti proche du peuple, très a l’écoute, sans langue de bois, avec un leader qui ne mâche pas ses mots et qui ne fait abstraction d’aucune de ses idées : un homme courageux. Les Marocains ont été séduits par le personnage de bdelilah Benkirane et par sa formation politique, le Parti Justice et Développement, surtout dans les grandes villes. Ils ont boudé les autres formations politiques traditionnelles qui sont sur place depuis trop longtemps et qui étaient au pouvoir sans aucun changement : bien au contraire la corruption s’était accentuée, l’éducation s’était effondrée, la santé et le logement étaient désertés. Les Marocains furent de plus en plus appauvris, la discrimination s’est structurée, et le favoritisme familial s’est normalisé. C’est le ras le bol. Le PJD est certes un parti conservateur mais pragmatique et il est très ouvert et en plus raisonnable.
En effet, il a appelé à voter pour les réformes de la nouvelle Constitution, c'est-à-dire à voter pour l’égalité homme-femme, pour la liberté de conscience et pour le roi comme commandeur des croyants, le seul qui pourrait intervenir dans toute affaire relevant de la religion. Ce parti a accepté ce jeu politique où la religion n’est et ne sera jamais politisée car aux mains d’un arbitre suprême qui est le roi.
Ne voyez pas dans mon récit une défense du PJD mais plutôt une défense de la démocratie. Le PJD quand à lui doit être conscient des enjeux et je crois qu’il l’est. Il doit démontrer que les Marocaines et les Marocains avaient raison de le choisir pour mettre en place les énormes chantiers législatifs et institutionnels qui seront nécessaires pour activer les changements portés par la réforme de la nouvelle Constitution.

Thiesvision.com
Rédigé par le Samedi 3 Décembre 2011 à 13:01 | Lu 1379 fois




1.Posté par serge legrand le 04/12/2011 20:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les élections au Maroc se sont déroulées dans de bonnes conditions . Elles ont donné un résultat honorable . Les islamistes modérés du Parti justice et développement (PJD) ont remporté une large victoire aux législatives du 25 novembre au Maroc avec 107 sièges sur 395. Pour la première fois dans l'histoire moderne du royaume, ils vont diriger le gouvernement

"C'est un parti qui a des positions modérées. On ne peut pas partir du principe que tout parti qui se référe à l'islam doit être stigmatisé", . "Ce serait une erreur historique, il faut au contraire travailler avec eux, c'est-à-dire le respect des élections, l'Etat de droit, les droits de l'homme et de la femme",d'apres leur programmes c'etait des prioriteé

2.Posté par abouzohour ayman le 04/12/2011 20:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La principale nouveauté sera que le premier ministre devra être désigné au sein du parti qui aura obtenu le plus grand nombre de suffrages. Tout en préservant la prééminence du roi, la nouvelle Constitution octroie également plus de pouvoirs au parlement et au chef du gouvernement.

Ce dernier pourra par exemple désormais dissoudre le parlement, mais il devra gouverner au sein d’une coalition. Dans ce nouveau contexte, «quelles seront les relations entre le roi et le chef du gouvernement?»

3.Posté par karam al wardighi le 04/12/2011 20:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faut d'abord que notre voeu se réalise. Mais sachez que nous ne sommes pas pour l'instauration d'un régime religieux, pour le Califat, comme certains le laissent entendre. C'est absurde, nous sommes en 2012. On veut une vraie démocratie et une meilleure vie pour les Marocains.

Il y a des lois dans ce pays qu'il faut faire respecter. S'il y a une politique plus juste, il n'y aura pas ce genre de problèmes. Les deux points faibles du pays c'est la démocratie et la gouvernance. C'est ce qui 'il faut changer tout de suite

4.Posté par abdel ghani le 04/12/2011 22:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
De toutes les manières, le rythme du nouveau Premier ministre se reflètera lors de la composition du gouvernement. Il ne faut pas qu’il traîne pour boucler cette opération de négocier avec sa majorité plurielle, l’opposition et avec l’ensemble des acteurs de la société.

Sur les chantiers qu’il aura à conduire dans l’avenir, l’opposition ne se fera pas uniquement au Parlement, mais aussi dans la rue. Les ingrédients sont là : hausse des prix des denrées alimentaires qui ne manquera pas d’accrocher les centrales syndicales ».

Pour désamorcer la crise, une forte capacité de négociation avec les syndicats pour obtenir la paix sociale sera nécessaire. Les choses pourraient se corser si l’USFP bascule dans l’opposition. Le risque ? Que les syndicats se réconcilient avec le dessein de reformer la grande gauche politique. « Une sensibilité sociale sera aussi impérative. On l’a bien vu, le développement économique tout seul ne suffit pas à sortir de la misère des pans entiers de la population. Il est donc vital d’attaquer la pauvreté dans ses fiefs ».


5.Posté par jose fillon le 04/12/2011 22:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La référence religieuse dans les partis politiques n’est pas propre aux partis musulmans. Seulement, seuls les partis islamistes font autant de remous et nécessitent, pour les médias français, l’attribution d’adjectifs tels que « modérés »…ou pas. A-t-on déjà entendu l’expression « Parti Chrétien-Démocrate (PCD) modéré » ? Seraient-ils moins dangereux pour « les libertés individuelles » ? A entendre le discours de la députée Christine Boutin du PCD, rien n’est moins sûr.
Le ministre des affaires étrangères français n’a cependant n’a pas omis de préciser qu’il est favorable uniquement à ceux qui « ne franchissent pas les lignes rouges, c'est-à-dire le respect des élections, l'Etat de droit, les droits de l'homme et de la femme». Alain Juppé a également relativisé la marge de manœuvre que pourrait avoir le PJD vu qu’il n’a pas eu la majorité absolue (qui est de 200 sièges).
La France aurait-elle enfin compris que l’islamisme n’était pas une menace en soi, ou les discours restent-ils uniquement diplomatiques ? En tout cas, Dominique de Villepin, lui, n’a « pas peur des islamistes ».

ACTUALITE | MEDIAS | POLITIQUE | SPORTS | CULTURE | SOCIETE | CHRONIQUE | PEOPLE | HUMOUR | "Faites-Entrer l'Invité" | ECONOMIE | INTERNATIONAL | EDUCATION | NOUVEAUTéS - MUSIQUE | AFRIQUE | FAITS-DIVERS | WEEK-END PRESSE | VIDEOS | Annuaire du lien | LE BILLET DU JOUR | WEEK-END PRESSE | MŒURS LÉGÈRES, Le Blog des infidélités


Mémorisation du coran. Ecole coranique Serigne Baye Laye Gaye à Thiès, Quartier Mbour 1. Tél: 77 920 68 68

THIES - Actu région

Thiès : L’ancien chef de protocole d’Idrissa Camara quitte Rewmi pour l’Apr

Tivaouane : Macky s’engage à construire une Maison des hôtes au coût de 2 milliards de FCfa

Al Amine : «Macky a réalisé des choses à Tivaouane que personne n’a pu faire»

Tivaouane/Le lycée de Pambal en grève: Les élèves réclament des professeurs

Idrissa Seck invité à sortir de l’axe Thiès-Dakar-Paris pour aller dans le Sénégal des profondeurs

Dernières vidéos
Thiesvision.com | 28/11/2014 | 42 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Badou Diagne | 06/11/2014 | 78 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Thiesvision.com | 02/11/2014 | 65 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Thiesvision.com | 26/10/2014 | 119 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Inscrivez-vous à la newsletter