Elections présidentielles françaises: La débâcle démocratique. (Par Babacar Fall)

Thiesvision.com - Alors que le rapport des observateurs dépêchés sur place par les institutions de la C.D.E.A.O, la C.E.M.A.C et l’Union africaine nous décrivait une sérénité et un climat de paix qui auraient émaillé le déroulement du scrutin, voilà que l’issue des élections présidentielles françaises du 6 Mai 2012 nous édifie encore sur la relation quelque peu abjecte de l’homme au pouvoir.


Elections présidentielles françaises: La débâcle démocratique. (Par Babacar Fall)
En effet le Président Sarkozy, Président sortant battu à presque 52% du vote, a décidé d’autorité de ne point reconnaître la victoire de son challenger François Hollande.

Serait-il inspiré des pratiques usuelles d’anciennes colonies ? Pratiques qu’il aura fort soutenues en son temps à la faveur de régimes despotiques, sans scrupule ni respect pour leur peuple !

Ou est-il simplement atteint par la mégalomanie pandémique des oligarchies qui font naturellement dans le totalitarisme, ou peut-être serait-il pris dans l’engrenage des douceurs symphoniques que lui jouaient naguère ses affidés Guéant, Gaino, Morizet, et Bachelot ?

Dans tous les cas la nébuleuse et le k.o semblent s’abattre sur la France terre réputée de démocratie qui aura toujours incarné la liberté.

L’armée régulière a annoncé sa fidélité au Président sortant par reconnaissance pour bon traitement, d’ailleurs le Général en chef des armées le Général « Pacouin », en a fait la déclaration, décrétant instamment l’état d’urgence, suivi d’un couvre-feu jusqu’à nouvel ordre.

Des colonnes de chars convergent actuellement vers la capitale Paris.

Le conseil constitutionnel, institution jusqu’ici irréprochable parce que équidistant à toutes philosophies politique a également exprimé dans la foulée ses allégeances au Président sortant M. Sarkozy ; qui avait tout au long de son quinquennat veillé au bon traitement de ses membres ; après le sien bien entendu. Celui-ci vient de décider d’une augmentation de leurs revenus; à hauteur de trois mille euros le mois, auxquels s’ajoute une maison secondaire ainsi qu’une limousine en appui.

Seule une faction de la gendarmerie nationale a décidé d’une dissidence pour s’être repliée dans les casernes de Saint Syr l’école, fontainebleau et Montargis, leurs bastions habituelles.
François Hollande quant à lui est rentré en rébellion à Tulle en Corrèze, avec quelques uns de ses lieutenants walls, Montebourg, Moscovici et d’autres moins connus.

Ségolène, Aubry, Delanoë et Joly qui ont osé défier le régime ont été cueillis tôt ce matin à leur domicile respectif par les agents de la DST qui les ont conduits manu-militari quai des orfèvres pour audition, et l’on craint leur déferrement pour les museler.

Le G. I.G.N est en poste sur les toits du Palais de l’Elysée et alentours, le quartier du Faubourg Saint honoré reste sous haute surveillance.

Les axes Champs élysées-Place concorde et Invalides sont interdits de circulation, même piétonne.

Paris semble assiégé, des escadrons militaires grouillent de partout !

Des rafles plutôt musclées s’opèrent ça et là dans la capitale et autres grandes villes du pays Nantes, Rennes, Marseille, Lille, Limoge ; nous apprend on à la radio.

Ce matin Hollande a décidé de constituer un gouvernement parallèle, dont il publiera la liste ultérieurement ; celui-ci devrait investir le siège parisien de l’ONU pour se faire entendre, le cas échéant il se contenterait d’un Q.G au Concorde Lafayette.

Des militaires dissidents viennent de proclamer l’occupation de la Maison de la radio et de la télévision France 2, l’on assiste à un black-out total !

Merkel vient d’amorcer la médiation de la dernière chance avant l’assaut final sur le Palais de l’Elysée promis par des rebelles jusqu’ici méconnus, auteurs de viols et autres exactions barbares sur les populations; mais voilà que Sarko qui n’en fait qu’à sa tête pour changer, refuse de la prendre au téléphone, que lui tend impatient Guaino.

Carla quant à elle joue les berceuses, leur dernière née aux cris effrénés dans les bras. Elle supplie son mari autiste de sa superbe, d’accepter de parler à Merkel; mais rien n’y fait ; il veut absolument garder le pouvoir ! Certainement que les menus de l’Elysée et les limousines au reluisant exceptionnel risquent de lui manquer…

De Gaulle, Mitterand, Marchais et autres Hugo, Clémenceau, Sartre, et même Pétin s’agitent de leur tombe, ils tentent de rejoindre la Bastille où Mélenchon le plus chanceux a pu mobiliser quelques syndicats pour organiser la marche de la seconde révolution française, en direction de la Place de la République !

Pasqua et Debré fervents défenseur des institutions sont entrés dans le coma nuitamment à l’annonce des nouvelles.

Sarko fait maintenir l’état d’urgence malgré les interventions qui lui parviennent de partout le monde pour le raisonner !

Gbagbo Laurent depuis sa cellule de la Haye crie à la discrimination, et demande un traitement équitable !

Obama n’en croit pas ses yeux, s’en émeut et dépêche aussitôt Hilary à Paris pour enjoindre Sarko, du moins ses proches collaborateurs, (puisque celui–ci reste barricadé à l’Elysée), de rapidement rétablir l’état de droit, également de libérer les prisonniers politique.

Poutine et Medvedev se concertent pour déterminer la posture de la Russie ; vont-ils conseiller à Sarko leur tour de passe-passe légendaire ou s’aligner sur la décision commune des dirigeants de ce monde, qui viennent de convoquer une rencontre au sommet à Addis Abeba, siège de l’Union africaine, afin d’y dénouer la crise.

Hu Gin Tao depuis Pékin claironne à qui veut l’entendre: « C’est bien çà la fameuse démocratie à laquelle vous nous convier inlassablement ?» puisse Dieu nous en garder !
Maître wade candidat tant décrié et battu récemment au Sénégal jubile, « moi au moins j’ai congratulé mon challenger, sans que l’on ne m’y oblige ! »

Juppé désaxé décide de rejoindre Hollande, Bayrou lui emboîte le pas !

Nguesso, Watara, et Campaoré signifient leur préoccupation à l’Elysée !

La France va vers une scission où le sud deviendrait Hollandais

Marine revigorée de son nationalisme imbécile s’insurge de concert avec Colard et le père fondateur, dans une verve qui marque leur singularité s’exclamant : « Voilà pourquoi nous avons toujours dénoncé l’immigration et la France à fric des mallettes ; voilà que nous risquons aujourd’hui de faire exciser nos filles ! »

Les français se ruent dans les échoppes pour s’approvisionner en denrées de première nécessité, riz, tomate, huile sucre ; tout est englouti dans des caves où ils se terrent.
Les immigrés déboussolés n’osent plus sortir, l’économie est mise à mal !

Les liaisons téléphoniques si nombreuses font le bug du réseau !
Les aéroports d’Orly, et de roissy sont sous contrôle d’une dissidence militaire venue de Reims ; nous apprend-on il y a quelques minutes.

Mandela en appelle à la raison, suppliant Sarko le donneur de leçon habituel de reconnaître sa défaite, celui-ci qui bouscule tout à l’Elysée, a procédé tôt ce matin au partage du parc automobile officiel , à la faveur de ministres et députés restés inconditionnels.

Des tableaux d’art qui ornaient les lieux sont sous emballage pour une destination encore méconnue.
Cécilia qui pense disposer encore de l’écoute de son « ex » s’empare de son jet depuis les Etats unis pour Paris, afin d’y tenter l’impossible en collaboration avec Bernadette.

Chirac lui est désemparé, pris par l’effet tremblotte devant cette situation inadmissible à son goût!

Villepin, les yeux rivés sur son poste téléviseur semble cloué au pilori !

Le Général putchiste SANOGO au Mali, dans un sourire narqua affiche une moue qui en dit long
Rama Yade, l’enfant chéri de l’époque glorieuse, ne s’y retrouvant plus, décide en soldat de la république de regagner le Sénégal dans une embarcation de fortune qui défie la haute mer !
« Je retourne à mes origines, dit-elle là-bas au moins, ils ont acquis la maturité démocratique !»

Le roi Mohamed V propose l’asile politique au couple Sarko à Marrakech où leur est réservée une belle propriété, mais rien n’y fait.

C’est alors que les enfants Sarko tous mobilisés, lui signifient leur désarroi au porte du palais de l’Elysée, ce qui semble l’inciter à accepter de migrer vers l’Afrique, le continent berceau de l’humanité dit-il, où les mallettes restent de coutume et jamais loin !


Babacar FALL

(1)C.D.E.A.O : Communauté économique des états d’Afrique de l’ouest

(2) C.E.M.A.C : Communauté économique et monétaire des états d’Afrique centrale
Rédigé par le Vendredi 11 Mai 2012 à 17:50 | Lu 1013 fois



Nouveau commentaire :

DELIRES


ACTU REGION

Thiès/Plateformes multifonctionnelles de Thiokhole et Tatène Mbambara : Un pas dans la lutte contre la pauvreté

Les foras sont des espaces de dialogue sur la réforme foncière (acteur)

Thiès : opération de sensibilisation sur le paludisme

[CONTRIBUTION] Zoom sur les grosses fortunes de Thiès : Abass Jaber, Baba Diaw itoc, Bara Tall, Madeleine Diagne, Mbaye Gueye EMG

[EDUCATION] Thiès : Le Sydels accuse le gouvernement d’avoir « délibérément violé tous les accords signés avec le grand cadre »

CULTURE

Magal de Serigne Abdou Ahad : les organisateurs satisfaits des services publics

Israël : un mariage entre un musulman et une juive convertie attise les tensions

Pèlerinage : Serigne Bass Abdou Khadre offre des billets pour la Mecque au Président des oulémas de la Mauritanie

INTERVIEW - Tariq Ramadan: «L'ignorance et la foi ne vont pas ensemble»

Vers l'inscription des "Bukut" dans l'agenda culturel national

Dernières vidéos
DELIRES
Thiesvision.com | 26/12/2011 | 1021 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
DELIRES
Thiesvision.com | 04/11/2011 | 902 vues
00000  (0 vote)
Inscrivez-vous à la newsletter