Page

Extorsion de fonds : Cheikh Gadiaga condamné à 6 mois ferme

Cheikh Gadiaga et son complice ont été déclarés coupable d'association de malfaiteurs, de tentative d'extorsion de fonds et d'usurpation de fonction. Le tribunal de grande instance de Dakar, statuant en matière de flagrants délits, les a condamnés à 2 ans dont 6 mois ferme.


Ils avaient été arrêtés par les éléments de la brigade de gendarmerie de Ngor alors qu'ils tentaient de soutirer la somme de 10 millions à l'homme d'affaires, Cheikh Amar.
Cheikh Gadiaga s'était présenté à Cheikh Amar avec son complice qu'il avait présenté comme un élément des renseignements généraux (Rg). Sur place, le faux Rg avait sorti un soi-disant procès verbal de la gendarmerie pour lui dire qu'un de ses fils était impliqué dans un accident mortel. Le patron de Tse avait alors fait comprendre au faux Rg que cette rumeur est infondée et entretenue depuis des mois pour tenter de salir sa famille.
Selon l'accusation, le complice de Cheikh Gadiaga avait trafiqué un faux Pv et avait réclamé 10 millions à Cheikh Amar pour étouffer l'affaire. Mais ce que Cheikh Gadiaga et son complice ignoraient, c'est que Cheikh Amar avait déjà alerté la gendarmerie et que des éléments suivaient la scène. Cheikh Amar a ainsi joué le jeu et a remis les 10 millions réclamés par les escrocs. C'est au moment où ils avaient fini d'encaisser que les gendarmes sont entrés en scène pour procéder à leur arrestation. Gardés à vue puis déférés, ils ont été placés sous mandat de dépôt à la Maison d'arrêt de Rebeuss puis jugés. Lors de leur procès, le Procureur avait requis 3 ans ferme contre eux. Mais le juge a voulu être plus clément.
En 2015, en complicité avec Seynabou Diallo dit «Nabou Osé», Cheikh Gadiaga avait monté un coup pareil pour soutirer des fonds à Cheikh Amar. Ils avaient ainsi été arrêtés, jugés par le tribunal de grande instance de Dakar statuant en matière de flagrants délits et condamnés. Cheikh Gadiaga avait écopé de 5 ans dont 3 ans ferme et transféré de la prison de Rebeuss à la Maison d’arrêt et de correction (Mac) du Cap Manuel. Quelques mois plus tard, il avait été gracié par le chef de l'Etat, Macky Sall.
Seneweb
Par Le Samedi 14 Janvier 2017 à 08:42 | Lu 71 fois

ACTUALITE | MEDIAS | POLITIQUE | SPORTS | CULTURE | SOCIETE | CHRONIQUE | PEOPLE | HUMOUR | LA PAROLE AUX THIESSEOIS | ECONOMIE | INTERNATIONAL | EDUCATION | NOUVEAUTéS - MUSIQUE | AFRIQUE | FAITS-DIVERS | WEEK-END PRESSE | VIDEOS | Annuaire du lien | LE BILLET DU JOUR | WEEK-END PRESSE | MŒURS LÉGÈRES, Le Blog des infidélités | THIES PEOPLE & CELEBRITES