Farba Senghor, Wade, Junior et les rebelles de Casamance (Par Momar Mbaye)

Thiesvision.com - La révélation est de Junior même. Serigne Abdoul Aziz Sy dit al Amine, vient d’avouer publiquement, sans gêne aucune, avoir soutenu les rebelles de Casamance. Des aveux qui semblent n’avoir ému aucune autorité de l’Etat. Pas même les organisations engagées en faveur de la paix en Casamance.


Farba Senghor, Wade, Junior et les rebelles de Casamance (Par Momar Mbaye)
Lorsqu’en son temps, Farba Senghor, le chargé de propagande du Pds, et Abdoulaye Wade, alors président, avaient révélé avoir soutenu et entretenu les rebelles de Casamance, le tollé était général, les condamnations multiples, l’indignation, commune. Les propos de Junior, par contre sont passés comme lettre à la poste. Pas de quoi fouetter un chat.

Noyés dans la ferveur du Gamou, une occasion inopportune pour faire de tels aveux loin d’honorer nos guides religieux. Mais nous sommes bien au Sénégal où l’indignation est toujours sélective. « J’ai aidé financièrement Salif Sadio. Les rebelles avaient besoin de vivre, parce qu’ils étaient encerclés et qu’ils n’avaient rien à manger », a osé avouer Serigne Abdoul Aziz Sy, un « Junior » que l’on estimait avoir grandi suffisamment pour ne pas s’amuser à soutenir financièrement une rébellion. Serait-il animé d’une bonne intention, des raisons humanitaires, rien au monde ne justifie un soutien à l’ennemi, une sorte de « collaboration » coupable qui ne dit pas son nom.

Par conséquent, aujourd’hui, si les rebelles fidèles à Salif Sadio ne sont morts de faim, s’ils tiennent encore debout le flambeau de l’indépendance de la Casamance et de la résistance armée, c’est parce qu’ils ont bénéficié, en partie, du soutien financier de Junior. C’est donc ce dernier qu’il faudra interpeller, et lui imputer si nécessaire, les crimes odieux commis par les fidèles du chef maquisard, les braquages et prises d’otages, entre autres forfaitures qui portent la signature des rebelles de Salif Sadio.

D’un guide religieux digne de ce nom, le Sénégal et sa population attendent des conseils et des prières, tout, excepté de nourrir les ennemis du Sénégal, les rebelles de Casamance, ceux-là même qui remettent en cause l’intégrité du territoire national, s’en prennent à nos militaires, violentent les populations, tuent et braquent à satiété.A ceux qui ne souffrent pas d’amnésie sélective, un journaliste et directeur général d’une chaîne de télévision locale a fait l’objet d’une convocation à la direction de la surveillance du territoire, pour avoir diffusé des images de rebelles casamançais.Une correspondante d’une radio étrangère, expulsée de Dakar pour un traitement « tendancieux » de la rébellion indépendantiste en Casamance.

Alors qu’un guide religieux affirme, ouvertement, avoir soutenu financièrement les rebelles, et l’autorité ne bronche pas. Demain, un soutien aux rebelles viendra de personnes et de milieux jusqu’ici insoupçonnés. La Casamance, devenue un fonds de commerce où chacun s’autorise à mettre son grain de sel pour ensuite s’arroger des privilèges.Si l’on ignore à combien s’élève le montant de ce soutien financier en faveur des rebelles, il reste évident que la préservation de la sécurité intérieure du pays, exige de Serigne Abdoul Aziz Sy, qu’il soit convoqué et entendu dans les plus brefs délais. C’est du moins, ce que ferait tout Etat responsable.
Rédigé par le Vendredi 25 Janvier 2013 à 17:12 | Lu 58 fois


ACTUALITE | MEDIAS | POLITIQUE | SPORTS | CULTURE | SOCIETE | CHRONIQUE | PEOPLE | HUMOUR | "Faites-Entrer l'Invité" | ECONOMIE | INTERNATIONAL | EDUCATION | NOUVEAUTéS - MUSIQUE | AFRIQUE | FAITS-DIVERS | WEEK-END PRESSE | VIDEOS | Annuaire du lien | LE BILLET DU JOUR | WEEK-END PRESSE | MŒURS LÉGÈRES, Le Blog des infidélités


THIES - Actu région

Interdiction de leur foire-Tabaski : Commerçants et femmes artisanes très remontés contre le Préfet de Thiès

Relance de l’outil ferroviaire : l’enveloppe de réhabilitation estimée à 1 500 milliards de FCfa

Cayar mise sur Israël pour développer ses potentialités

Oumar Mamadou Baldé, Préfet de Thiès: «Je n’autoriserai jamais une marche devant des structures comme la Perception municipale»

Exécution du budget de la ville de Thiès : Bras de fer entre Talla Sylla et le percepteur municipal

CULTURE

Jean Felix Paganon, ambassadeur de France au Sénégal sur le XVeme sommet de la francophonie: «La France n'a pas de candidat»

Il refuse de prêter serment devant Dieu, l'US Air Force le renvoie

[EN IMAGES] Magal des 2 rakas de Saint-Louis: La foire aux bonnes affaires

Adjia Sy: «Mon objectif est de faire de la Place du Souvenir un site touristique»

Ahmadou Tidiane Dia sur le Haj 2014 : "Les pèlerins non encadrés sont interdits"

Dernières vidéos
CHRONIQUE
Thiesvision.com | 23/08/2012 | 402 vues
00000  (0 vote)
CHRONIQUE
Thiesvision.com | 28/02/2012 | 1448 vues
00000  (0 vote)
CHRONIQUE
Thiesvision.com | 29/11/2011 | 607 vues
00000  (0 vote)
CHRONIQUE
Thiesvision.com | 02/09/2011 | 622 vues
00000  (0 vote)
Inscrivez-vous à la newsletter