Gestion des ressources halieutiques : les Ivoiriens veulent s’inspirer de l’expérience sénégalaise

Les professionnels de la pêche artisanale, regroupés au sein de la Fédération nationale des coopératives de pêche de Côte d'Ivoire (FENACOPECI), veulent s'inspirer de l'expérience de leurs homologues sénégalais, en matière de gestion des ressources halieutiques, notamment dans les domaines du repos biologique et d'Aires marines protégées (AMP)


Gestion des ressources halieutiques : les Ivoiriens veulent s’inspirer de l’expérience sénégalaise

''Un voyage au Sénégal nous a permis de constater ce qui se fait à Joal-Fadiouth, où nous avons visité une AMP. Cela nous a poussés à vouloir nous inspirer de cette expérience qui a donné ses preuves en matière de régénération des ressources halieutiques'', a notamment expliqué Michel Ségui, président de la FENACOPECI.



''Cela m'a donné l'idée de faire la même chose chez nous, puisque nous avons des sites appropriés pour ce genre d'installation'', a dit M. Ségui. 

Pour ce faire, il a invité les autorités ivoiriennes, en charge de la pêche, à organiser une visite officielle au Sénégal, pour voir les différentes AMP, mais également pour rencontrer les autorités du ministère sénégalais des Affaires maritimes et de la Pêche, ainsi les professionnels, ''pour mieux s'imprégner de ce qui se fait de mieux en matière de repos biologique''.

''Il faut une volonté politique pour que nous puissions reproduire ce genre d'expérience en Côte d'Ivoire où nous pratiquons trois types de pêches, à savoir la pêche continentale qui se pratique dans le Nord, la pêche lagunaire qui est pratiquée au Centre et la pêche maritime qui est pratiquée dans beaucoup de localités du pays, et maintenant, l'aquaculture qui vient en quatrième position'', a signalé M. Ségui.

Selon le président de la FENACOPECI, dans le domaine de la pêche, la Côte d'Ivoire est dominée par ses voisins, car, pour la pêche maritime, les Ghanéens y sont à 99 %, pour la pêche lagunaire, les Maliens y sont à 75 %.

''Le gouvernement ivoirien dit que la pêche est une activité privée et que ceux qui y évoluent sont autonomes. Mais si nous sommes décidés à aller vers un repos biologique, nous y arriverons. Parce que nos eaux deviennent de plus en plus pauvres. Si nous autres acteurs nous nous entendons, l'Etat sera obligé de nous suivre dans notre volonté d'instituer le repos biologique'', a dit, pour sa part, Bedjiro Galoh Luc, responsable de la ferme aquacole de Grand-Bassam.

Ces deux acteurs de la pêche, en Côte d'Ivoire, se sont confiés à l'APS, à l'occasion des activités qui marquent la célébration de la journée mondiale de la pêche, organisée le 21 novembre de chaque année.

A cet effet, la Confédération africaine des organisations de pêche artisanale (CAOPA) et la FENACOPECI, maîtresse d'oeuvre de cet évènement, ont organisé un atelier. La rencontre porte sur le thème : ''Améliorer la contribution de la pêche artisanale à la sécurité alimentaire : le rôle des femmes''. Elle se tient à l'intention d'une soixantaine de femmes venues de 15 pays d'Afrique de l'Ouest et du Centre.

Le Bénin, le Burkina Faso, le Cap-Vert, le Congo, la Côte d'Ivoire, le Gabon, la Gambie, le Ghana, la Guinée-Bissau, la Guinée, le Mali, la Mauritanie, le Sénégal et le Togo sont représentés à cette rencontre qui a démarré le 18 novembre pour prendre fin le 22 du même mois.

sOURCE/aps

Rédigé par Neega Mass le Mercredi 21 Novembre 2012 à 14:28 | Lu 123 fois


ACTUALITE | MEDIAS | POLITIQUE | SPORTS | CULTURE | SOCIETE | CHRONIQUE | PEOPLE | HUMOUR | "Faites-Entrer l'Invité" | ECONOMIE | INTERNATIONAL | EDUCATION | NOUVEAUTéS - MUSIQUE | AFRIQUE | FAITS-DIVERS | WEEK-END PRESSE | VIDEOS | Annuaire du lien | LE BILLET DU JOUR | WEEK-END PRESSE | MŒURS LÉGÈRES, Le Blog des infidélités


PEOPLE

Gambie : Le message touchant de Zineb Jammeh à son époux sur Twitter

[ Carnet Rose ] Tounkara ca kanam: L'animateur choisit sa Niarél* parmi les journalistes d' El Hadji Ndiaye

Bamba Fall sur le sextape à la Médina : “C'est un politicien qui est dans le cabinet présidentiel qui a tout manigancé”

Baptême : Souleymane Faye donne le nom de son fils à Macky

Prix Kéba Mbaye pour l’Ethique : Lilian Thuram, l’heureux élu

Dernières vidéos
Thiesvision.com | 01/02/2015 | 83 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Thiesvision.com | 22/01/2015 | 71 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Inscrivez-vous à la newsletter

Décès du Professeur Meissa Fall, Directeur-fondateur de l’Ufr Si de l’université de Thiès

ThiesVision.com - Victime d’un Avc le 1er mars dernier, Meissa Fall, Professeur à l’université de Thiès est décédé ce lundi 23 mars 2015 à l’hôpital Principal de Dakar, a appris ThiesVision de sources univeritaires.

Décès du Professeur Meissa Fall, Directeur-fondateur de l’Ufr Si de l’université de Thiès
La levée du corps a eu lieu à Hlm Baye Gaïndé au domicile de son père à Dakar, suivi de son inhumation le même jour au cimetière musulman de Yoff.
Né le 1er novembre 1962 et domicilié au quartier Hann Mariste à Dakar, Meissa Fall était ingénieur géologue, Professeur de géotechnique, et directeur fondateur de l’Ufr Sciences de l’ingénieur (Si) de l’université de Thiès.
Une perte immense pour toute la communauté universitaire du Sénégal. Selon son collègue Mapathé Ndiaye, vice-directeur des sciences de l’ingénieur, Meissa Fall a été parmi les plus jeunes maîtres-assistants recrutés à l’Ucad.
ThiesVision présente ses condoléances à sa famille, au recteur Matar Mour Seck de l'université de Thiès et à toute la communauté universitaire du Sénégal.

Thiesvision.com
24/03/2015