L’UEMOA reste encore caractérisée par un faible taux de bancarisation (BCEAO)

L’espace de l’Union économique monétaire ouest africaine (UEMOA) est toujours caractérisée par un faible taux d’accès aux services financiers et une utilisation limitée des instruments de paiement modernes, a relevé, mercredi à Dakar, le vice-gouverneur de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), Jean-Baptiste Compaoré.


L’UEMOA reste encore caractérisée par un faible taux de bancarisation (BCEAO)

"Le taux moyen de bancarisation de l’Union s’est que légèrement amélioré, passant d’environ 3 à 6 %,'', a-t-il dit à l’ouverture de la concertation régionale pour la promotion de la bancarisation et de l’utilisation des moyens de paiement scripturaux dans l'espace UEMOA.


Elargi aux institutions de microfinance, aux services financiers de la Poste et aux Caisses d’épargne, le taux de bancarisation dans l’espace UEMOA se situerait à environ 15 %, selon le vice-gouverneur de la BCEAO.

Ainsi, ‘’en dépit des progrès réalisés, des efforts importants restent à faire pour contribuer significativement au relèvement du taux d’inclusion financière dans notre espace’’, a indiqué Jean-Baptiste Compaoré.

Il a toutefois salué l’émergence de nouvelles solutions de paiement, ce qui traduit, selon lui, la dynamique innovante des banques et des structures non bancaires de l'Union, notamment dans le domaine de la monnaie électronique et du "mobile banking".

Selon M. Compaoré, cette situation s'explique par plusieurs facteurs, notamment les coûts des services financiers jugés onéreux par les populations, les difficultés d’accès aux services bancaires et aux crédits, la méconnaissance du système bancaire et de ses pratiques par une large frange de la population.

Sur cette base, il apparaît donc nécessaire, pour la BCEAO, d’inviter les acteurs concernés à centrer leurs réflexions sur ces aspects qui constituent des contraintes majeures pour le développement de l’usage des moyens de paiement scripturaux et la promotion de la finance inclusive, a fait valoir le vice-gouverneur de la BCEAO.

La concertation régionale, ouverte pour trois jours, est organisée par la BCEAO, en vue ‘’d’évaluer et d’améliorer les stratégies depuis 2007 pour faciliter l’accès des populations aux services financiers et (de) promouvoir l’utilisation de nouveaux moyens de paiement’’.

A travers cette rencontre, il s'agit, pour la BCEAO, de faire l’évaluation de la mise en œuvre du plan d’actions pour la promotion de la bancarisation et de l’utilisation des moyens de paiement scripturaux 2007-2012. La rencontre devrait également contribuer à la définition d’un nouveau plan stratégique pour la promotion de l’inclusion financière dans l’UEMOA à un horizon à définir.

A l’issue du séminaire, des axes prioritaires seront définis par acteur dans chaque pays et au niveau régional pour améliorer l’accès des populations aux services financiers. En l’occurrence, un nouvel objectif de taux d’inclusion financière dans l’UEMOA sera fixé.
Source:APS

Rédigé par Neega Mass le Mercredi 21 Novembre 2012 à 14:13 | Lu 206 fois


ACTUALITE | MEDIAS | POLITIQUE | SPORTS | CULTURE | SOCIETE | CHRONIQUE | PEOPLE | HUMOUR | "Faites-Entrer l'Invité" | ECONOMIE | INTERNATIONAL | EDUCATION | NOUVEAUTéS - MUSIQUE | AFRIQUE | FAITS-DIVERS | WEEK-END PRESSE | VIDEOS | Annuaire du lien | LE BILLET DU JOUR | WEEK-END PRESSE | MŒURS LÉGÈRES, Le Blog des infidélités


PEOPLE

Exit le Ramadan, bonsoir les boîtes de nuit

Vidéo. Mbagnick Ndiaye avoue: "Si Macky nous a nommés dans le gouvernement, c'est grâce à Marième faye"

Le Colonel Aziz Ndao fusille Yaya Jammeh : «Il était planton dans mon secrétariat, chaque matin je l’envoyais m’acheter des cigarettes»

Gackou: «Je ne fais partie d’aucun lobby maçonnique ni homosexuel»

Souleymane Keita inhumé au cimetière de Yoff

CULTURE

Lamine Ndiaye, artiste comédien sur les sketches de ramadan: «Si toutes les télés continuent à faire la même chose, nous aurons un peuple médiocre»

La Korité fêtée (encore) dans la confusion : Lunes de fiel

"Safinatoul amane" décidé à faire respecter le "ndiguel" du Khalif général des mourides

Sénégal : Touba hors la loi ?

Culture: Mbagnick Ndiaye invité à poursuivre les chantiers des professionnels

Dernières vidéos
ECONOMIE
Thiesvision.com | 13/02/2014 | 125 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
ECONOMIE
Thiesvision.com | 29/11/2013 | 333 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
ECONOMIE
Thiesvision.com | 14/10/2013 | 165 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
ECONOMIE
Thiesvision.com | 19/01/2013 | 153 vues
00000  (0 vote)
ECONOMIE
Neega Mass | 11/10/2012 | 252 vues
00000  (0 vote)
ECONOMIE
Thiesvision.com | 05/10/2012 | 296 vues
00000  (0 vote)
ECONOMIE
Thiesvision.com | 23/07/2012 | 435 vues
00000  (0 vote)
Inscrivez-vous à la newsletter