Page

L’émouvante histoire du bébé sorti indemne d’un violent accident (audio)

Samedi dernier, une collision entre deux véhicules à “Allou Kagne” a occasionné 3 morts (2 dames et un homme). L'une d'elles portait un bébé de 2 mois au moment de l'accident. Un enfant qui, heureusement, est sain et sauf.


Le corps de la jeune dame est toujours à la morgue de l'hôpital régional de Thiès et l'enfant gardé au service social du même hôpital. Seneweb revient sur cette douloureuse affaire pour aider à retrouver leurs parents.
Vendredi 3 mars 2017. En début d'après-midi, une jeune dame, à peine 20 ans, haute de 1,72 mètre, teint noir, habillée d'une robe rouge, un bébé de 2 mois sur le dos (voir photo), quitte le domicile familial à Richard Toll. Direction : Pire, dans le département de Tivaouane. Elle n'a pour seul bagage qu'un sac contenant quelques effets de son enfant. Elle part à la recherche de l'homonyme de son bébé, Ndoye Bane en l'occurrence.
Lorsqu'elle débarque dans la ville de l'animateur de la Rfm, le soleil avait fini de se retirer et le muezzin appelait à la prière du soir. Elle sera orientée jusqu'au domicile des Bane et trouvera un vieux attentionné qui, pour rien au monde, ne peut laisser une jeune dame seule avec son enfant, braver la nuit. Il l'oblige à passer la nuit, promettant de lui donner le numéro de son fils, le lendemain. Rassurée, la jeune dame profite d'un sommeil réparateur.
Le lendemain matin, un copieux petit-déjeuner lui est servi avant qu'elle ne prenne congé de ses hôtes. Elle embarque, avec son bébé, à bord d'un car «Ndiaga Ndiaye» immatriculé ZG-7647-A, en partance pour Dakar.
À la sortie de Thiès, à hauteur de “Allou Kagne”, le, car entre en collision avec un bus immatriculé DL-0174-C. Il est 12 heures passées de quelques minutes. La violence du choc est telle que la jeune dame décède sur le coup avec une autre dame et un homme. Quinze personnes se retrouveront avec des blessures. Le bébé, lui, est sain et sauf. Les corps et les blessés sont acheminés à l’hôpital El Hadji Amadou Sakhir Ndiéguène de Thiès par les sapeurs-pompiers.
Dès le lendemain, les dépouilles de deux des défunts sont récupérées par leurs parents et inhumées. Mais celle de la jeune dame est toujours à la morgue, presque deux semaines après l'accident. Son enfant est également gardé au service social de l'hôpital régional de Thiès. La raison est que la brigade de gendarmerie de Pout, qui a ouvert une enquête, n'a toujours pas pu identifier la défunte et le bébé. Aucun parent ne s'est encore manifesté.
Écoutez l'appel lancé par Mme Marème Christine Diouf, chef du service social de l'hôpital régional de Thiès
Par Le Mercredi 15 Mars 2017 à 14:55 | Lu 39 fois


ENVIRONNEMENT | LA PRESSE DU JOUR | Journal de la Présidentielle. Par Binta Diallo (RFM-Archipo) | PORTRAIT | RECHERCHE | THIES - Actu Région