Page

L’opposition liste les pièges du système électoral

L’Entente des forces de l’opposition (Efop) soupçonne le pouvoir de vouloir profiter de la refonte du fichier électoral pour manipuler les règles du jeu électoral en sa faveur. Face à la presse hier, mardi 18 octobre, ce regroupement d’une quinzaine de partis a dénoncé l’attitude « dictatoriale » du régime de Macky Sall.



« En réalité le pouvoir avait pris l’initiative de faire une refonte totale du fichier électoral avec ou sans consensus de tous les acteurs », a déclaré Makhtar Sourang, le porte-parole du jour de l’Efop.

Sourang estime que le pouvoir cherche à radier le maximum d’électeurs possible de l’actuel fichier qui en compte 5 millions. Les électeurs visés, selon lui, sont ceux des localités où l’Apr et ses alliés sont minoritaires.

L’Efop a également pointé le mode de scrutin pour les législatives, qui a permis à Benno bok yakaar, avec 53% des voix, de détenir 80% des sièges à l’Assemblée nationale. « Le système est anti-démocratique, tone le porte-parole de l’Efop. Mais, malheureusement, Macky Sall et ses alliés l’approuvent aujourd’hui, alors qu’ils l’avaient dénoncé quand ils étaient dans l’opposition. »

Aussi, Makhtar Sourang et ses camarades exigent que le nombre de députés soit maintenu à 150, malgré l’entrée à l’Assemblée nationale d’une dizaine de représentants de la diaspora. La majorité souhaite pour sa part que le total des députés soit porté à 160 avec l’avènement de députés de la diaspora. (Source : L’Observateur)/Seneweb
Par Le Mercredi 19 Octobre 2016 à 08:37 | Lu 60 fois


ACTUALITE | MEDIAS | POLITIQUE | SPORTS | CULTURE | SOCIETE | CHRONIQUE | PEOPLE | HUMOUR | LA PAROLE AUX THIESSEOIS | ECONOMIE | INTERNATIONAL | EDUCATION | NOUVEAUTéS - MUSIQUE | AFRIQUE | FAITS-DIVERS | WEEK-END PRESSE | VIDEOS | Annuaire du lien | LE BILLET DU JOUR | WEEK-END PRESSE | MŒURS LÉGÈRES, Le Blog des infidélités | THIES PEOPLE & CELEBRITES