Page

La stratégie de l’État pour saboter la marche de l’opposition



L’État n’a pas encore autorisé la marche de l’opposition, prévue le 14 octobre prochain. Mais il n’a manifestement pas trop d’autre choix que de donner son aval. Le Front Mankoo wattu Senegaal clamant qu’il marchera avec ou sans autorisation. Du coup, il cherche à saboter la marche en usant de subterfuges : les députés sont convoqués le même jour pour le renouvellement du bureau de l’Assemblée nationale. Mamadou Diop Decroix, secrétaire général d’AJ/Pads, assure n’avoir pas reçu une convocation dans ce sens. « Mais si cette information est avérée, indique-t-il, c’est que le pouvoir a pris cette décision en toute connaissance de cause. Mais dans tous les cas, il nous sera difficile de changer la date du 14 octobre. » (Source : Wal fadjri)/Seneweb
Par Le Jeudi 6 Octobre 2016 à 08:26 | Lu 36 fois


ACTUALITE | MEDIAS | POLITIQUE | SPORTS | CULTURE | SOCIETE | CHRONIQUE | PEOPLE | HUMOUR | LA PAROLE AUX THIESSEOIS | ECONOMIE | INTERNATIONAL | EDUCATION | NOUVEAUTéS - MUSIQUE | AFRIQUE | FAITS-DIVERS | WEEK-END PRESSE | VIDEOS | Annuaire du lien | LE BILLET DU JOUR | WEEK-END PRESSE | MŒURS LÉGÈRES, Le Blog des infidélités | THIES PEOPLE & CELEBRITES