Le peuple attend les audits sur les scandales du régime de wade. Un premier test pour Macky


Le peuple attend les audits sur les scandales du régime de wade. Un premier test pour Macky
Après 12 ans de douleur, de souffrance, de trahison, de soif, de faim, de mensonge, d’arrogance, d’injustice, de corruption et d’exil, le peuple, debout comme un seul homme, attend du président Macky Sall, la baisse des prix des denrées de premières nécessités, l’accès à l’eau potable, à l’électricité, à l’éducation, à la santé, à la sécurité et au travail. Le peuple réclame le règlement définitif des inondations et de la  guerre en Casamance. L’agriculture doit retrouver sa place dans l’économie nationale et internationale. Le peuple a besoin de retrouver les règles du civisme, de la discipline mais surtout de la conscience professionnelle, de l’honneur, de la dignité et de la patrie.
Rien que la corruption nous coûte 390 milliards par an. Le peuple sénégalais n’a pas oublié le régime dépensier de Wade et réclame maintenant l’état des lieux des finances publiques. Il exige immédiatement des audits sans complaisance sur les grands scandales du régime de Wade qui sont les suivants :
Les villas de l ANOCI
Les terres de la Statue de la renaissance
Les terres de la foire
Les terres de l’aéroport LSS
Le grand théâtre
Surtaxe des appels entrants
La taxe / redevance aéroportuaire perçue sur tous les billets depuis plusieurs années
Les terres du patrimoine maritime sur le littoral (Magic Land, Terrou-bi, Virage, Eden Roc…)
Le terrain du président Wade  sis au virage (ou cité des princes)
Le plan Takkal (600Milliards)
Genesis (vente des actions Sonatel appartenant à l’état du Sénégal)
L’Anoci,
La lonase
Le Fesman
La Goana
AIBD financement
L’autoroute à Péage
Les mines de Sabodala
La Sénélec (840 milliards)
Vente du Méridien Président
Vente des hôtels de l Anoci
Sapco
Les 41 hectares de la base militaire française de bel air
Sénégal Airlines
Les terres de l’aéroport de ndiass
Statue de la renaissance
Les terres de Sangalkam vendues à la caisse de sécurité sociale
Le plan jaxaay
Eden Roc est un complexe immobilier édifié sur la corniche Ouest plus précisément sur l’Avenue Roosevelt  près de l’hôtel Sokhamone. Un complexe R+7 d un luxe fou de 21 appartements  valant entre 670 et 890millons l’unité (Il n’est pas autorisé de bâtir sur le littoral à plus forte raison un immeuble de cette taille).
Les 13 milliards espagnols pour les immigrés clandestins,
Les 7 milliards du plan rêva,
Les 100 millions de l’affaire Segura,
Les 20 milliards de sudatel.
Sans compter les milliards de la privatisation du port, de la Sonatel, des ics, de transrail, de la sonacos, etc.
Au  cours des prochaines années le Sénégal peut se développer au même titre que les grandes nations car nous sommes un peuple de « fit » de « fouleu » et de « fayda »
Que le chef de l’état  préside.
Que le gouvernement mette en œuvre les grandes orientations politiques définies par le président de la république.
Que la justice juge, dit le droit et le fait respecter.
Que  l’assemblée nationale légifère.
Que l’opposition s’oppose
Que le peuple veille
Djibril Diallo. Xibaaru.com
  
Par Djibril Diallo Le Jeudi 5 Avril 2012 à 19:08 | Lu 713 fois


DELIRES


THIES - Toute l'actualité de la Région

Tribunal régional de Thiès: Le parc informatique ravagé par un incendie

Thiès - Gouvernance des ressources minérales: Les parlementaires plaident pou un respect des normes environnementales

Le Préfet du département de Mbour Baye Oumou Guèye nommé Préfet de Dakar

MENDICITE INFANTILE - Talla Sylla annonce un couvre feu pour les enfants non accompagnés"

Dr Mapathé Ndiaye, directeur Ufr Sciences de l'ingénieur Université de Thiès: "Le défi du Sénégal pour les 50 prochaines années sera..."

PEOPLE

Ama Baldé, pensionnaire de la chambre 13 de Rebeuss : «C'est par mégarde que mon coup de poing a atteint le policier »

Sergio Ramos: « Le Sénégal a laissé sa marque sur moi pour toujours »

Voici les circonstances de la mort de l'artiste Sénégalais Daouada Lelo

Adama Sow, directeur du numérique du groupe Futurs médias : «Dinamanekh a anticipé sur le numérique»

El Hadji Diouf : “Je n'ai pas renoncé à l'équipe nationale”

Inscrivez-vous à la newsletter