Page

Les mauvais élèves du civisme fiscal



Pour récolter davantage de recettes fiscales qu’en 2015 (1032 milliards de francs CFA), la Direction générale des Impôts et Domaines (DGID) entend pousser de grosses entreprises nationales, mauvais élèves du civisme fiscal, à s’acquitter de leurs dettes. Le préjudice est chiffré à 85 milliards de francs CFA, selon L’Observateur de ce vendredi. Le journal explique qu’il s’agit de 58 milliards en principal et de 27 milliards de pénalités.
La plus grosse part, 10 milliards, est due par les Industries chimiques du Sénégal (ICS). Le Centre des œuvres universitaires de Dakar (COUD) arrive en deuxième position avec une dette fiscale de 4,9 milliards. L’Entente CADAK-CAR doit 4,5 milliards. L’Assemblée nationale, qui fait l’actualité ces derniers jours depuis qu’Ousmane Sonko, inspecteur principal des Impôts, a révélé qu’elle ne reverse pas les retenues sur les revenues des députés, traine une ardoise de 2,7 milliards de francs CFA. La Poste, la SENELEC et le Crédit agricole figurent aussi au rang des mauvais élèves.
Ces différentes structures, informe L’Obs, ont déjà prélevées les montants en question des salaires de leurs agents, mais ne les ont pas encore reversés à l'administration fiscale.
Seneweb
Par Le Vendredi 13 Mai 2016 à 10:45 | Lu 51 fois



Nouveau commentaire :

ACTUALITE | MEDIAS | POLITIQUE | SPORTS | CULTURE | SOCIETE | CHRONIQUE | PEOPLE | HUMOUR | LA PAROLE AUX THIESSEOIS | ECONOMIE | INTERNATIONAL | EDUCATION | NOUVEAUTéS - MUSIQUE | AFRIQUE | FAITS-DIVERS | WEEK-END PRESSE | VIDEOS | Annuaire du lien | LE BILLET DU JOUR | WEEK-END PRESSE | MŒURS LÉGÈRES, Le Blog des infidélités | THIES PEOPLE & CELEBRITES