Mandiogou Ndiaye, président de la Cour de répression de l’enrichissement illicite : «Je suis réputé neutre et impartial»

LeQuotidien.sn - L’enrichissement illicite est une question cruciale qui intéresse les autorités qui ont réactivé la Cour de répression, spécialisée dans ce domaine. Déjà, dans les rangs des participants, figure une bonne part des membres de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei). Pendant ces moments forts de suspicion qui entourent l’audition des anciens caciques du régime libéral, la liaison entre ces investigations et le thème du séminaire est vite faite.


Mandiogou Ndiaye, président de la Cour de répression de l’enrichissement illicite : «Je suis réputé neutre et impartial»
Surtout que, sur le présidium trônait à côté de Aminata Touré, ministre de la Justice et de Nicolas Normand, ambassadeur français au Sénégal, Mandiogou Ndiaye, président de la Crei. Sollicité en marge de la cérémonie d’ouverture des travaux du séminaire sur le trafic de cocaïne transatlantique pour répondre à quelques questions, le président de la Crei se braque instantanément : «Mais, je ne peux pas me prononcer. Je ne peux pas accorder d’interview.» Avant d’expliquer son refus : «Je suis un magistrat du siège, réputé impartial et neutre. Je ne peux pas me prononcer sur des affaires qui sont pendantes devant la justice. Me prononcer reviendrait à camper sur une position et c’est précisément ce que je ne dois pas faire.» Pour lui, son rôle se borne à écouter les parties, peser les charges qui sont retenues et apprécier la suite à leur donner. Sans plus. A son avis, seul le procureur spécial, Aliou Ndao est autorisé à parler de l’affaire des audits. Pourtant, cette rencontre qui interpelle tous les acteurs de la répression du trafic des stupéfiants et de la confiscation des avoirs criminels devrait accueillir le procureur spécial. En réalité, sa venue était prévue, mais les premières informations qui ont filtré justifiaient son absence par une volonté de ne pas en rajouter après les déclarations qui ont excité les Libéraux. Par la suite, le comité d’organisation trouve l’excuse diplomatique : «Le procureur Aliou Ndao est empêché pour raisons professionnelles.»

abasse@lequotidien.sn
Source: LeQuotidien.sn
Rédigé par le Jeudi 22 Novembre 2012 à 22:16 | Lu 145 fois


ARCHIVES | IMMIGRATION | SANTE | JUSTICE


THIES - Actu région

Interdiction de leur foire-Tabaski : Commerçants et femmes artisanes très remontés contre le Préfet de Thiès

Relance de l’outil ferroviaire : l’enveloppe de réhabilitation estimée à 1 500 milliards de FCfa

Cayar mise sur Israël pour développer ses potentialités

Oumar Mamadou Baldé, Préfet de Thiès: «Je n’autoriserai jamais une marche devant des structures comme la Perception municipale»

Exécution du budget de la ville de Thiès : Bras de fer entre Talla Sylla et le percepteur municipal

CULTURE

Jean Felix Paganon, ambassadeur de France au Sénégal sur le XVeme sommet de la francophonie: «La France n'a pas de candidat»

Il refuse de prêter serment devant Dieu, l'US Air Force le renvoie

[EN IMAGES] Magal des 2 rakas de Saint-Louis: La foire aux bonnes affaires

Adjia Sy: «Mon objectif est de faire de la Place du Souvenir un site touristique»

Ahmadou Tidiane Dia sur le Haj 2014 : "Les pèlerins non encadrés sont interdits"

Dernières vidéos
JUSTICE
Thiesvision.com | 02/10/2013 | 101 vues
00000  (0 vote)
JUSTICE
Thiesvision.com | 03/08/2012 | 310 vues
00000  (0 vote)
JUSTICE
Thiesvision.com | 17/02/2012 | 827 vues
00000  (0 vote)
JUSTICE
Thiesvision.com | 09/02/2012 | 596 vues
00000  (0 vote)
JUSTICE
Thiesvision.com | 05/01/2012 | 691 vues
00000  (0 vote)
JUSTICE
Thiesvision.com | 22/12/2011 | 597 vues
00000  (0 vote)
Inscrivez-vous à la newsletter