Mandiogou Ndiaye, président de la Cour de répression de l’enrichissement illicite : «Je suis réputé neutre et impartial»

LeQuotidien.sn - L’enrichissement illicite est une question cruciale qui intéresse les autorités qui ont réactivé la Cour de répression, spécialisée dans ce domaine. Déjà, dans les rangs des participants, figure une bonne part des membres de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei). Pendant ces moments forts de suspicion qui entourent l’audition des anciens caciques du régime libéral, la liaison entre ces investigations et le thème du séminaire est vite faite.


Mandiogou Ndiaye, président de la Cour de répression de l’enrichissement illicite : «Je suis réputé neutre et impartial»
Surtout que, sur le présidium trônait à côté de Aminata Touré, ministre de la Justice et de Nicolas Normand, ambassadeur français au Sénégal, Mandiogou Ndiaye, président de la Crei. Sollicité en marge de la cérémonie d’ouverture des travaux du séminaire sur le trafic de cocaïne transatlantique pour répondre à quelques questions, le président de la Crei se braque instantanément : «Mais, je ne peux pas me prononcer. Je ne peux pas accorder d’interview.» Avant d’expliquer son refus : «Je suis un magistrat du siège, réputé impartial et neutre. Je ne peux pas me prononcer sur des affaires qui sont pendantes devant la justice. Me prononcer reviendrait à camper sur une position et c’est précisément ce que je ne dois pas faire.» Pour lui, son rôle se borne à écouter les parties, peser les charges qui sont retenues et apprécier la suite à leur donner. Sans plus. A son avis, seul le procureur spécial, Aliou Ndao est autorisé à parler de l’affaire des audits. Pourtant, cette rencontre qui interpelle tous les acteurs de la répression du trafic des stupéfiants et de la confiscation des avoirs criminels devrait accueillir le procureur spécial. En réalité, sa venue était prévue, mais les premières informations qui ont filtré justifiaient son absence par une volonté de ne pas en rajouter après les déclarations qui ont excité les Libéraux. Par la suite, le comité d’organisation trouve l’excuse diplomatique : «Le procureur Aliou Ndao est empêché pour raisons professionnelles.»

abasse@lequotidien.sn
Source: LeQuotidien.sn
Par Le Jeudi 22 Novembre 2012 à 22:16 | Lu 148 fois


ARCHIVES | IMMIGRATION | SANTE | JUSTICE


THIES - Toute l'actualité de la Région

Tribunal régional de Thiès: Le parc informatique ravagé par un incendie

Thiès - Gouvernance des ressources minérales: Les parlementaires plaident pou un respect des normes environnementales

Le Préfet du département de Mbour Baye Oumou Guèye nommé Préfet de Dakar

MENDICITE INFANTILE - Talla Sylla annonce un couvre feu pour les enfants non accompagnés"

Dr Mapathé Ndiaye, directeur Ufr Sciences de l'ingénieur Université de Thiès: "Le défi du Sénégal pour les 50 prochaines années sera..."

PEOPLE

Ama Baldé, pensionnaire de la chambre 13 de Rebeuss : «C'est par mégarde que mon coup de poing a atteint le policier »

Sergio Ramos: « Le Sénégal a laissé sa marque sur moi pour toujours »

Voici les circonstances de la mort de l'artiste Sénégalais Daouada Lelo

Adama Sow, directeur du numérique du groupe Futurs médias : «Dinamanekh a anticipé sur le numérique»

El Hadji Diouf : “Je n'ai pas renoncé à l'équipe nationale”

Dernières vidéos
Thiesvision.com | 03/08/2012 | 341 vues
00000  (0 vote)
Thiesvision.com | 09/02/2012 | 633 vues
00000  (0 vote)
Thiesvision.com | 05/01/2012 | 749 vues
00000  (0 vote)
Thiesvision.com | 22/12/2011 | 621 vues
00000  (0 vote)
Thiesvision.com | 29/11/2011 | 678 vues
00000  (0 vote)
Thiesvision.com | 08/11/2011 | 702 vues
00000  (0 vote)
Inscrivez-vous à la newsletter