Pourquoi Les Maliens Rejettent La Médiation Du Burkina Faso ?

Le président Burkinabé Blaise COMPAORE désigné Médiateur par les Chefs de la CEDEAO dans la crise malienne, fait face à une farouche opposition de l’opinion nationale. Les Maliens pour la plupart reprochent au Président Burkinabé son refus d’observer une neutralité qui sied à son rôle de médiateur dans le conflit qui oppose le Mali et les groupes islamo-indépendantistes.


Pourquoi Les Maliens Rejettent La Médiation Du Burkina Faso ?
En effet, les Maliens ont été outrés de la complicité et du soutien que le Président médiateur apporte à des bandits qui attaquent notre pays. Au-delà de leur hébergement dans des villas luxueuses au Burkina, les responsables du MLNA ont été évacués par des avions burkinabé pour y recevoir des soins le jour de leur accrochage avec les combattants du MUJAO en fin juin. Faut-il rappeler que les bandits armés du Mouvement National de Libération de l’Azawad (MNLA) ont été chassés de Gao après de violents combats dans ladite ville qui leur ont fait perdre leur quartier général. Le MNLA a été sommé de quitter toutes les grandes villes qu’ils occupaient. Suite à ce combat, le Mouvement indépendantiste touareg a subi de sérieux coups avec la mort de plusieurs hauts gradés et l’évacuation par les soins de Blaise COMPAORE de certains de ses responsables dont Bilal Ag Cherif, secrétaire général du MLNA.
Depuis, le Président médiateur ne cesse de plaider la cause des islamo-indépendantistes d’Ansar Dine et du MLNA. Contre vents et marées, Blaise COMPAORE s’efforce de faire comprendre que le dialogue est possible avec ses « amis ».Avec de telles dispositions d’esprit, l’on peut dire le Médiateur de la Cedeao se fait passer pour l’avocat des causes indéfendables. Pourtant, en bon lecteur de la Bible, notre médiateur devrait se résoudre à cette idée qu’il y a un temps pour chaque chose.
Les Maliens à qui on n’apprend pas les vertus du dialogue, mais qui ont une amère expérience des négociations passées ne comprennent presque pas la position du médiateur Burkinabé.
Pour beaucoup, l’attitude du Président burkinabé s’explique par la collision d’intérêts avec les bandits armés. Les rançons faramineuses ne transitaient-elles pas par le Burkina avant d’atterrir dans les mains des terroristes ? La vie de grands guides menée par des rebelles avec à la clé de grosses cylindrées contre la misère de tout un peuple est une insulte à la dignité des Maliens.
 
Donc, il va de soi que le Président Burkinabé et non moins Médiateur dans la crise malienne ne soit pas en terrain inconnu. Il doit bien connaître les gens qu’il défend. A-t-il peur d’être traité de complice par les islamo-terroristes ?
En tout état de cause, les plus hautes autorités de transition du Mali ont perçu les différents messages adressés à elles par les différentes composantes de la nation malienne et n’entendent pas ouvrir de sitôt des négociations avec ceux qui ont le sang de nos compatriotes sur leurs mains.
Source : malijet.com

Rédigé par Neega Mass le Mercredi 21 Novembre 2012 à 22:32 | Lu 136 fois


ACTUALITE | MEDIAS | POLITIQUE | SPORTS | CULTURE | SOCIETE | CHRONIQUE | PEOPLE | HUMOUR | "Faites-Entrer l'Invité" | ECONOMIE | INTERNATIONAL | EDUCATION | NOUVEAUTéS - MUSIQUE | AFRIQUE | FAITS-DIVERS | WEEK-END PRESSE | VIDEOS | Annuaire du lien | LE BILLET DU JOUR | WEEK-END PRESSE | MŒURS LÉGÈRES, Le Blog des infidélités


Mémorisation du coran. Ecole coranique Serigne Baye Laye Gaye à Thiès, Quartier Mbour 1. Tél: 77 920 68 68

THIES - Actu région

Yankhouba Diattara dément Cheikh Kanté : » C’est faux ! aucun militant de Rewmi n’a rejoint l’APR »

Thiès : L’ancien chef de protocole d’Idrissa Camara quitte Rewmi pour l’Apr

Tivaouane : Macky s’engage à construire une Maison des hôtes au coût de 2 milliards de FCfa

Al Amine : «Macky a réalisé des choses à Tivaouane que personne n’a pu faire»

Tivaouane/Le lycée de Pambal en grève: Les élèves réclament des professeurs

Dernières vidéos
Inscrivez-vous à la newsletter