Téranga Vision Médias
Samedi 30 Août 2014
8:11
 

Quand « Charia Hebdo » Fauche La Liberté D’Expression (Par Neega Mass)

Thiesvision.com- En publiant Les nouvelles caricatures du prophète Mohamed sacrément irrespectueuses et qui font le buzz au nom de la liberté d’expression, les lobbies impérialistes se font un maximum de bénéfices en mettant en danger la vie de nombreuses populations vivant à l’étranger.


Quand « Charia Hebdo » Fauche La Liberté D’Expression (Par Neega Mass)
 Mais qu'est-ce qui a bien pu se passer dans la tête de ces imbéciles derrière ce choix absurde et irrecevable ? Quel est l'intérêt de faire une telle chose, si ce n'est faire parler d'eux ? Ces derniers ont beau défendre la liberté d'expression, mais ce n'est pas du tout de ça dont il s'agit, au cours de cette analyse nous rentrerons dans les détails sur les fondements de la liberté d’expression et montrer que ce qu’ils sont entrain de faire n’a rien à voir avec cette fameuse liberté d’expression.
Lorsque le journal Charlie hebdo publie des caricatures du prophète Mohamed, face à la protestation des croyants,on crie "à la liberté de la presse et d'expression" . Mais lorsque l'humoriste Dieudonné fait des sketchs sur le sionisme, qui est simplement un courant extrémiste, il est tout simplement écarté des médias et les mairies ne lui laissent plus la possibilité de se produire en spectacle dans les théâtres de leur ville, ce qui montre que la liberté d'expression n'est limitée qu'à certains sujets et jamais à d'autres. C’est ce que j’appelle de la malhonnête intellectuelle.
S’il s’agit d’une liberté d’expression pourquoi Charlie Hebdo n’a jamais eu le courage d’attaquer avec virulence et détermination aux véritables tabous de cette société, par exemple l’holocauste, l’Etat prétendu juif ou encore le rôle des dirigeants Juifs Français pendant l’occupation et sous le régime de Vichy (parce qu’il y avait les Juifs résistants avec de Gaulle,dans les maquis mais il y avait aussi les autres). Ce n’est pas demain la veille, parce que Charlie-Hebdo se retrouverait cloué au pilori et rapidement privé de ressources financières. On a des droits certes mais pour que ces droits aient un minimum de sens il faudrait les utiliser avec intelligence.Certains diront "oui on est en France on fait ce qu'on veut," ma réponse est simple, il faudrait dans ce cas que les autres pays fassent ce qu'ils veulent chez eux en chiant par exemple sur le drapeau français, en le brûlant, ou alors faire des dessins qui carricaturent les soldats de guerre qui se faisaient sodomiser par les allemands, ou encore publier des ouvrages qui montrent la faiblesse sexuelle de Louis XVI, l'homosexualité de Degaulle,de Napoléon voir la fuite prise par les soldats français durant l'occupation Nazi... et j'en passe.
Charlie Hebdo fait exactement ce que faisaient Hortefeux, Guéant et Sarkozy: attiser gratuitement les tensions entre les communautés, afin de se faire de la publicité et d'augmenter leur vente et de gagner des voix auprès d'un électorat raciste, négrophobe et islamophobe. Cette stratégie est politiquement insuffisante et moralement irresponsable.
Qu'est ce qu'apportent  réellement ces caricatures? si ce n’est que pour attirer la violence?  À vrai dire pas grand chose si ce n'est que blesser toute une communauté?..Ah oui je connais la réponse, chez Charlie Hebdo, ils sont masos, c’est la façon dont ils aiment faire l’amour, se faire déculotter avec la plus grande violence, ils aiment avoir mal partout tout en souriant…
Ceci nous amène à bien définir les termes et leur ramener à leurs contextes initiaux, car la plupart des opinions publiques soutiennent aisément qu’il s’agit de la liberté d’expression « un droit fondamental », mais ils n’iront pas plus loin car beaucoup d’entre eux ne savent pas ce qu’est la liberté d’expression, quand est ce qu’elle a été soumise, quelles sont ses contraintes et pourquoi.
Certes, la déclaration universelle des droits de l'homme de 1948 ne spécifie pas de conditions particulières ni restrictions à cette liberté d'expression, cependant, un certain nombre de juridictions, sous l'égide des Nations unies et des pays y adhérant restreignent toutefois cette liberté en interdisant les propos incitant à la haine raciale, nationale ou religieuse et relevant de l'appel au meurtre qui sont des délits interdits par la loi. (Aussi relative article 20 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques)
La calomnie et la diffamation étant là aussi, les restrictions imposées à la notion de liberté d'expression pour toute parole publique, comme pour l'incitation à la carricature mensongère sur un personnage considéré comme la référence chez les musulmans. En realité, ils ont menti non seulement sur la représentation du prophète mais aussi ils ont menti sur ses principes moraux d'un homme exemplaire qui n'a jamais prôné ni la violation, ni la haine entre les humains.Nous retrouvons chez lui tous les atouts d'un homme généreux, pieux et bien-faiteur.
La liberté d'expression connaît certaines restrictions qui sont fixées par la loi et qui sont jugées nécessaires au respect des droits et de la réputation d'autrui.
  • Pour des raisons sécuritaires (exemple : répression de l'incitation à commettre des crimes ou délits)
  • Pour protéger le droit des individus : répression de l'insulte publique et de la diffamation.
  • La lutte contre les discriminations raciales et le négationnisme (loi Gayssot de 1990 en France, notamment le nouvel article 24bis de la loi sur la liberté de la presse)
  • La propagande haineuse
Je ne souhaite pas envenimer les choses, mais s'il y a liberté d'expression, elle doit être rigoureusement respectée et traitée de manière équitable.
Ceci dit, ma démarche sera la même contre ces islamistes qui occupent le nord du mali en détruisant les vestiges et les mausolées, appliquant arbitrairement la charia et qui empêchent aux populations de pratiquer et d’exprimer librement leur culte.

Neega Mass
(Musicien et chroniqueur panafricain)

Rédigé par Neega Mass le Jeudi 20 Septembre 2012 à 14:51 | Lu 609 fois


CONTRIBUTION | Article recommandé


ACTU REGION

[PHOTOS] Pluies diluviennes: Plusieurs quartiers de Thiès sous les eaux, le Cybercampus patauge

Thiès/Tenues contrefaites de l’ASP : le film de l’arrestation de Cheikh Sèye, DG de l'entreprise Cochese

Thiès : Pour une affaire de 1,04 million de F, le président par intérim des retraités du Sénégal devant le procureur

Thiès : une femme à la tête du Commissariat du 1er arrondissement

Thiès - Alioune Sarr, maire de Notto Diobass : « Nous allons nous battre pour mette fin à la violence dans les stades »

PEOPLE

L'animatrice Ndèye Ndack: «On m’a tellement collé de relations amoureuses que je m’y perds moi-même»

[CARNET ROSE] Coépouse du mannequin Marème Sy: Marie Mercky dans les filets d’Ablaye Ndoye

Omar Pène: ‘’Je joue le 30 pour faire taire les rumeurs’’

Omar Pène : «Moi amputé, du n’importe quoi ! »

Portrait de Samuel Sarr: L’aventure ambiguë d’un «Golden boy»

CULTURE

Concert à La Mairie de Choisy le Roi, Le Rappeur Neega Mass Livre Un rappel Historique aux autorités Françaises Sur Le Rôle Des Africains Dans Le Débarquement.

Magal de Serigne Abdou Ahad : les organisateurs satisfaits des services publics

Israël : un mariage entre un musulman et une juive convertie attise les tensions

Pèlerinage : Serigne Bass Abdou Khadre offre des billets pour la Mecque au Président des oulémas de la Mauritanie

INTERVIEW - Tariq Ramadan: «L'ignorance et la foi ne vont pas ensemble»

Dernières vidéos
Inscrivez-vous à la newsletter