Qui sont les auteurs de la fameuse vidéo qui circule avec des commentaires hostiles sur les Bayfall?

Temoignage Exclusif - Depuis quelques jours circule une vidéo sur Internet, notamment sur... des sites d’information sénégalais. Dénommée «Sabarou Baay Fall», on peut y voir une assemblée d’individus, avec des rastas pour la plupart, danser au rythme endiablé d’un mbalax fort bien orchestré. Tout ceci devant un monsieur - qui semble être le marabout - que chaque danseur finissant sa prestation vient saluer religieusement. C’est alors que Baolnews a voulu en savoir plus au-delà de l’indignation.


Qui sont les auteurs de la fameuse vidéo qui circule avec des commentaires hostiles sur les Bayfall?
Rien de tel pour cerner ce problème que de s’approcher des personnes concernées.

BD a fait partie de ce mouvement qui, en réalité, n’est pas composé de «Baye Fall», comme on a pu le dire, mais de «Yalla-Yalla».

C’est un mouvement qui se réclame du Mouridisme mais qui observe des pratiques curieuses qu’on ne trouve nullement dans les enseignements de Serigne Touba.

BD* a 15 ans quand il a été enrôlé par deux amis dans le mouvement. De 2005 à 2010, il a partagé le quotidien d’individus qui se disent si «proches de Dieu qu’ils peuvent le voir et parler avec Lui, le Très-Haut».

«Au moment de la propagande, dit BD, les «Yalla-Yalla» font référence au Coran, aux khassaides et à Serigne Touba mais une fois recruté le nouvel arrivant découvre le vrai visage de ce mouvement fait d’hérésie, d’association et de déclarations aux antipodes du Mouridisme».

Les débuts de ce mouvement seraient à situer au début du siècle dernier, même s’il a eu un regain d’actualité ces dernières années. Tout aurait commencé avec le fondateur, un certain Cheikh Moussa Cissé. Les «Yalla-Yalla» disent de cet homme qu’il a été élevé au rang de Cheikh par Serigne Touba. Des témoignages sérieux disent le contraire, affirmant que l’homme n’aurait pas vécu du temps de Khadimou Rassoul.

Nous sommes là face à un problème difficile, celui de savoir si oui ou non ce monsieur, qui n’est plus de ce monde, avait réellement le grade de Cheikh. Le flou est d’autant plus de mise que d’autres sources prétendent que ce n’est pas Cheikh Moussa lui-même mais son père – Khoredia Cissé - qui avait été fait Cheikh.

C’est pour ne pas patauger dans des affirmations sans réelle assise qu’on va rester dans le concret. Cheikh Moussa Cissé vécut dans un village du nom de Darou, près de Kaolack, que son père fonda vers 1900.

Darou est le chef-lieu des «Yalla Yalla» mais «le mouvement a gagné maintenant toutes les régions du Sénégal et même au-delà», explique BD, notre témoin qui se souvient avoir fait l’objet de raillerie de la part de ses proches quand ceux-ci le voyaient consacrer toute sa vie à son marabout, un des dignitaires du mouvement dans la capitale sénégalaise.

«Je ne voyais rien d’autre, victime d’un engrenage dont je ne pouvais sortir». L’ex-Yalla Yalla raconte comment on lui faisait comprendre qu’avec persévérance il pouvait dépasser Cheikh Ibrahima Fall en grade spirituel. Rappelons que ce dernier est appelé «Baboul Mouridiina», ou la "porte des mourides". Autant dire un être dont le caractère exceptionnel et les attributs hors du commun ont fini de faire l’unanimité.«C’est ce genre de discours qui m’a fait douter au bout de deux ans d’engagement total», assure BD. C’est alors qu’en 2007, il a commencé à se poser des questions. Ironie du sort, la personne qui l’avait recruté quitta le mouvement en l’y laissant, excédé par la philosophie radicale professée. C’est quand il a décidé de quitter le navire à son tour que les ennuis du jeune homme ont commencé.

«Les talibés m’ont menacé de mort », dit-il, mais je n’ai pas cédé à l’intimidation. Et d’ajouter : «je suis certain que c’est Serigne Touba qui m’a sorti de ce gouffre car je voulais être un mouride sincère et orthodoxe».

Le bras de fer remonta jusqu’au marabout, qui dépêcha un émissaire chez BD pour calmer le jeu. Le jeune homme fut supplié de ne pas divulguer les «secrets» dont il a eu connaissance lors de son passage dans le mouvement.

Depuis, il est rentré dans les rangs et fait désormais partie d’un Dahira où Coran, Khassaides et orthodoxie musulmane sont les maître-mots. L’expérience du jeune homme l’a foncièrement marqué.

C’est ainsi qu’il s’est dit choqué quand il a vu la fameuse vidéo circuler sur Internet avec des commentaires hostiles sur le Mouridisme. «Ce qu’on voit sur cette vidéo n’a rien avoir avec l’orthodoxie mouride», assène-t-il. Pour information, celui que les danseurs saluaient sur la vidéo s’appelle Baye Ass Ndiaye. C’est le fils de Cheikh Omar Ndiaye qui aurait été élevé au rang de Cheikh par Cheikh Omar Cissé.

Baye Ass évolue à Dakar avec une foule d’adeptes à qui il apprend comment «voir Dieu de ses yeux». Il a une sœur – Yaye Khady Ndiaye – vivant à Diamalaye avec, elle aussi, ses propres talibés.

Voilà ce qu’il en est des «Yalla-Yalla» et de la vidéo qui a circulé. Juste pour dire qu’il ne s’agissait pas de «Baay Fall» mais d’individus qui ont une conception de l’Islam qui surprend jusque dans le Mouridisme auquel ils se réclament. D’ailleurs le célèbre Dahira «Safinatul Amaan», chargé de débarrasser Touba des hérésies et interdits, a en ligne de mire les agissements de certains «Yalla-Yalla» qui ont investi la ville sainte depuis quelques temps pour propager leurs idées.

Rédaction de Baolnews.com

*BD sont les initiales du témoin. Au vu des menaces dont il a fait l’objet son nom a été tu dans cet article.
Rédigé par le Mercredi 21 Novembre 2012 à 17:39 | Lu 223 fois


RELIGION


CULTURE

Le Cardinal Sarr dénonce 'les esclavages du mal'

Décès du prix Nobel de littérature Gabriel García Márquez

Pr Omar Sankharé invité de l'émission Entretien : "Abdoul Aziz Sy Dabakh était convaincu que Platon était un prophète"

Dakaa de Médina Gounas : les dispositions sécuritaires et sanitaires renforcées

Touba : Le khalife général réitère les 14 interdictions contre les manifestations politiques, le vice, les tenues indécentes, etc.

Inscrivez-vous à la newsletter
Vidéos Populaires
FAITS-DIVERS
Thiesvision.com | 31/08/2011 | 13739 vues
00000  (0 vote)
Vidéo à la Une
Thiesvision.com | 21/09/2011 | 12735 vues
00000  (0 vote)
1 sur 399