Revue de presse - A la Une : l'Equateur accorde l’asile politique à Julian Assange

Par Achim Lippold
La décision est tombée peu avant 8 heures, heure locale à Quito. « L'Equateur a décidé d'accorder l'asile politique au fondateur de WikiLeaks Julian Assange », titre le journal Expresso. C’est le ministre des Affaires étrangères Ricardo Patiño qui l’a annoncé officiellement dans un point de presse donné à son ministère. « Julian Assange n'aurait pas droit à un procès équitable » s'il était extradé aux Etats-Unis, a déclaré le ministre pour justifier la décision.


Revue de presse - A la Une : l'Equateur accorde l’asile politique à Julian Assange
Une décision qui, en réalité, avait déjà été prise la veille, écrit le quotidien Hoy. Le président équatorien Rafael Correa s’est entretenu, mercredi 15 août 2012, avec son entourage, ses proches conseillers et quelques ministres, dont ceux de la Défense et des Affaires étrangères. Et c’est à la fin de cette réunion, que la demande d’asile de Julian Assange a été tranchée.

« Un triste destin » pour le fondateur de WikiLeaks

En tout cas, la police britannique a renforcé sa présence autour de l’ambassade de l’Equateur à Londres, où Assange a trouvé refuge. Selon le journal Expresso, le gouvernement de Quito craint à présent un assaut de la police britannique sur l’ambassade. Cette opération pourrait intervenir si l'Equateur ne remettait pas Julian Assange aux autorités britanniques.

La Grande-Bretagne a signalé à l’Equateur qu’elle fera tout son possible pour empêcher que le fondateur de WikiLeaks quitte le pays. Mais la réponse des autorités à Quito est très claire : « Aucune menace ne nous fera renoncer à nos principes », prévient le gouvernement équatorien dans les colonnes du journal Mercurio.

L’Equateur a donc répondu favorablement à la demande, mais cela ne veut pas dire pour autant que les ennuis de Julian Assange s’arrêteront. C’est du moins l’avis de la Folha de Sao Paulo. Le problème c’est que Julian Assange dépend de la bonne volonté des autorités britanniques. Elles doivent donner leur aval pour le laisser quitter le territoire. L’affaire est donc loin d’être réglée, estime La Folha de Sao Paulo qui ajoute : « C’est quand même un triste destin que celui qu’on a réservé à cet homme si volontariste et si passionné. Il avait voulu révolutionner le journalisme en créant le site WikiLeaks. C’était une bonne idée au bon moment. Mais les sources qui alimentaient cette plateforme devenaient de plus en plus rares. Et les médias traditionnels se sont vite mis à copier la méthode Assange ».

Aux Etats-Unis, le ton monte dans la campagne présidentielle

Finies les amabilités entre Mitt Romney et Barack Obama. A moins de trois mois des élections, les attaques deviennent de plus en plus personnelles, constate le site Politico. La dernière en date, celle de Mitt Romney. « Obama n’est plus le gendre idéal, le « Mr Nice Guy », a déclaré le candidat républicain. Avec ses propos, il veut séparer les républicains et les démocrates en deux groupes antagonistes. Il diabolise certaines personnes. En fait, rajoute Romney, sa stratégie de campagne vise à briser notre pays en petits morceaux pour en récolter ensuite 51 pourcent ».

Selon le New York Times, ce durcissement de la campagne est lié aussi à la nomination du colistier de Mitt Romney, Paul Ryan. Avec la perspective que cet ultraconservateur puisse devenir le vice-président des Etats-Unis, la campagne change d’angle : alors que l’économie était jusqu’à présent au centre des débats, elle cède aujourd’hui sa place à l’idéologie.

Des publicités négatives pour la première fois au Québec

Et c’est la dernière ligne droite pour les législatives du 4 septembre. Les élections se déroulent dans un climat social tendu. Une tension qui est également palpable dans la campagne électorale. Selon le journal Le Devoir, le Premier ministre Jean Charest est confronté à la plus difficile campagne de sa carrière.

Du coup, pour lui « tous les moyens - ou presque - sont bons, y compris les publicités négatives qui font leur apparition à la télévision pour la première fois dans une élection québécoise ». Ses adversaires sont donc prévenus : dans les deux semaines qui restent jusqu’au scrutin, « ce sera œil pour œil, dent pour dent », estime Le Devoir.
Source: RFI.fr
Rédigé par le Vendredi 17 Août 2012 à 01:20 | Lu 590 fois



Nouveau commentaire :

La Chronique de Seydina Seck | ACTU MAG - LE MAGAZINE de L’ACTUALITÉ | ARCHIVES D'ACTU | REVUE DU NET: L'actualité vue Par Les sites internet


PEOPLE

Banqueroute frauduleuse : Me Ndèye Maty Djigueul réclame 150 millions à Ahmed Khalifa Niass

Gambie : Le message touchant de Zineb Jammeh à son époux sur Twitter

[ Carnet Rose ] Tounkara ca kanam: L'animateur choisit sa Niarél* parmi les journalistes d' El Hadji Ndiaye

Bamba Fall sur le sextape à la Médina : “C'est un politicien qui est dans le cabinet présidentiel qui a tout manigancé”

Baptême : Souleymane Faye donne le nom de son fils à Macky

Dernières vidéos
Thiesvision.com | 10/08/2012 | 668 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Thiesvision.com | 15/06/2012 | 616 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Thiesvision.com | 07/06/2012 | 578 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Thiesvision.com | 25/04/2012 | 668 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Thiesvision.com | 27/03/2012 | 623 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Thiesvision.com | 12/11/2011 | 1018 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Thiesvision.com | 20/10/2011 | 2443 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Inscrivez-vous à la newsletter

Décès du Professeur Meissa Fall, Directeur-fondateur de l’Ufr Si de l’université de Thiès

ThiesVision.com - Victime d’un Avc le 1er mars dernier, Meissa Fall, Professeur à l’université de Thiès est décédé ce lundi 23 mars 2015 à l’hôpital Principal de Dakar, a appris ThiesVision de sources univeritaires.

Décès du Professeur Meissa Fall, Directeur-fondateur de l’Ufr Si de l’université de Thiès
La levée du corps a eu lieu à Hlm Baye Gaïndé au domicile de son père à Dakar, suivi de son inhumation le même jour au cimetière musulman de Yoff.
Né le 1er novembre 1962 et domicilié au quartier Hann Mariste à Dakar, Meissa Fall était ingénieur géologue, Professeur de géotechnique, et directeur fondateur de l’Ufr Sciences de l’ingénieur (Si) de l’université de Thiès.
Une perte immense pour toute la communauté universitaire du Sénégal. Selon son collègue Mapathé Ndiaye, vice-directeur des sciences de l’ingénieur, Meissa Fall a été parmi les plus jeunes maîtres-assistants recrutés à l’Ucad.
ThiesVision présente ses condoléances à sa famille, au recteur Matar Mour Seck de l'université de Thiès et à toute la communauté universitaire du Sénégal.

Thiesvision.com
24/03/2015