Revue des Quotidiens dakarois: La traque des biens mal acquis et d'autres sujets à la Une des quotidiens

Dakar, 20 nov (APS) - Les quotidiens traitent mardi de divers sujets d’actualité dont la question de la traque des biens mal acquis qui continue d’alimenter les colonnes de quelques titres de la livraison du jour.


Concernant la traque des biens acquis, Libération annonce que l’homme d’affaires Abbas Jaber a été convoqué par les enquêteurs. Jaber doit contribuer à élucider l’affaire du Falcon 50 utilisé par Karim Wade pour ses déplacements, selon ce journal.

Le Quotidien creuse le même sillon. ‘’Ces affaires de Jaber qui mènent à Karim’’, titre le quotidien du groupe Avenir Communication. ‘’Que ce soit le jet privé ou l’ensemble immobilier situé à Paris, l’homme d’affaires Abbas Jaber devra fournir des explications aux enquêteurs'', écrit-il.

Cela permettra aux enquêteurs ‘’de reconstituer la galaxie affairiste de Karim Wade auditionné dans le cadre des enquêtes sur l’enrichissement illicite’’, rapporte Le Quotidien. ‘’Dans le cas de l’appartement acquis sur prêt que le fils de l’ex-chef de l’Etat occupait et qu’il doit quitter en décembre, Abbas Jaber l’a hypothéqué pour un nouvel emprunt bancaire au nom de la Suneor’’, sa société, ajoute-t-il.

De toutes les façons, ‘’Karim Wade peine à justifier sa fortune’’, tranche La Tribune. ‘’Il sera très difficile pour Karim Wade de justifier sa fortune colossale acquise en douze ans de règne d’un père qui l’aimait passionnément’’, relève le journal.

‘’Si aujourd’hui il est le premier à répondre aux questions brûlantes des enquêteurs, c’est qu’il est mêlé (à) différents scandales qui ont alimenté la chronique (...). Aujourd’hui, Karim déballe et veut apparemment accabler l’actuel chef de l’Etat. La petite histoire dit qu’il a tenté de le discréditer devant le Khalife général des mourides. Mais cette attitude risque d’être contreproductive’’, note La Tribune.

Sur le même sujet, L’Observateur ouvre sur les assurances du ministre de la Bonne gouvernance et porte-parole du gouvernement, Abdou Latif Coulibaly. ‘’Il n’y a aucun deal entre l’Etat, Karim (Wade), Oumar Sarr et Cie’’. ‘’150 structures seront auditées’’, explique l’ancien journaliste reconverti en politique.

Surfant sur cette question de la traque des biens mal acquis, Le Pays au quotidien revient sur ‘’La sulfureuse trajectoire de Alioune Ndao’’, le procureur de la Cour de répression de l’enrichissement illicite. ‘’Un baroudeur pour traquer +les biens mal acquis+’’, souligne le journal, selon qui, ce magistrat se trouve ‘’au centre de toutes les discussions depuis la réactivation (…)’’ de cette juridiction spéciale.

Direct Info s’intéresse à toute autre chose et annonce que l’homme d’affaires, Cheikh Amar, porte plainte contre Kalidou Dieng de l’Alliance pour la République (APR), qu’il compte poursuivre pour diffamation. ‘’L’homme d’affaires, Cheikh Amar, continue-t-il de payer sa proximité avec Me Wade, le prédécesseur de Macky Sall ?’’, s'interroge le journal.

‘’Les attaques contre sa personne sont d’une récurrence inquiétante. Des politiciens de l’APR exigent même sa traduction devant la Cour de répression de l'’enrichissement illicite. Comme l’homme est un dur à cuire, il ne se laissera certainement pas immoler sur l’autel de l’inquisition’’, ajoute-t-il.

Selon L’As, Cheikh Béthio Thioune, inculpé dans l’affaire du meurtre de deux de ses talibés, sera fixé sur son sort après-demain, jeudi. Le guide des Thiantacounes en est à sa quatrième demande de liberté provisoire depuis son placement sous mandant de dépôt, le 26 avril dernier.

Sur un autre registre, Le Populaire annonce que l’ancien président du Sénat, Pape Diop, ‘’lance son parti’’. ‘’La Convergence démocratique bokk guis guis, baptisée jeudi’’, précise le journal, selon qui, des responsables politiques, comme Mamadou Seck, Ousmane Masseck Ndiaye, Aliou Dia, sont annoncés pour faire partie de cette formation.

Walfadjri quotidien parle de questions relatives à la santé, plus précisément à la tuberculose, en soulignant que l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar est ‘’classée zone à risques’’.

"Les universités et daaras (écoles coraniques) du Sénégal doivent être sous haute surveillance épidémiologique, car c’est de là que peut évoluer, à la vitesse de la lumière, la tuberculose qui a précipité en 2010 la mort de 7.700 personnes’’, écrit ce quotidien.

Selon Sud Quotidien, le trafic de cocaïne génère plus de 642 milliards de francs CFA en poudre. D’où la détermination affichée à ce sujet par le garde des Sceaux, ministre de la Justice, Aminata Touré, selon qui, il faut mener ‘’une lutte sans répit contre la criminalité transnationale’’.


BK/AD/DND
Rédigé par le Mardi 20 Novembre 2012 à 18:30 | Lu 102 fois



A lire aussi :
< >

Vendredi 27 Mars 2015 - 13:49 L’annulation du meeting du PDS à la Une

ENVIRONNEMENT | LA PRESSE DU JOUR | Journal de la Présidentielle. Par Binta Diallo (RFM-Archipo) | PORTRAIT | RECHERCHE | THIES - Actu région


PEOPLE

Gambie : Le message touchant de Zineb Jammeh à son époux sur Twitter

Bamba Fall sur le sextape à la Médina : “C'est un politicien qui est dans le cabinet présidentiel qui a tout manigancé”

Baptême : Souleymane Faye donne le nom de son fils à Macky

Prix Kéba Mbaye pour l’Ethique : Lilian Thuram, l’heureux élu

Quand un milliardaire américain avoue par mégarde des meurtres

Dernières vidéos
Thiesvision.com | 08/12/2013 | 115 vues
00000  (0 vote)
Thiesvision.com | 01/11/2013 | 224 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Thiesvision.com | 14/10/2013 | 214 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Thiesvision.com | 02/10/2013 | 226 vues
00000  (0 vote)
Thiesvision.com | 01/10/2013 | 195 vues
00000  (0 vote)
Thiesvision.com | 30/09/2013 | 115 vues
00000  (0 vote)
Neega Mass | 21/04/2012 | 819 vues
00000  (0 vote)
Neega Mass | 14/04/2012 | 662 vues
00000  (0 vote)
Thiesvision.com | 07/12/2011 | 1031 vues
00000  (0 vote)
Inscrivez-vous à la newsletter

Décès du Professeur Meissa Fall, Directeur-fondateur de l’Ufr Si de l’université de Thiès

ThiesVision.com - Victime d’un Avc le 1er mars dernier, Meissa Fall, Professeur à l’université de Thiès est décédé ce lundi 23 mars 2015 à l’hôpital Principal de Dakar, a appris ThiesVision de sources univeritaires.

Décès du Professeur Meissa Fall, Directeur-fondateur de l’Ufr Si de l’université de Thiès
La levée du corps a eu lieu à Hlm Baye Gaïndé au domicile de son père à Dakar, suivi de son inhumation le même jour au cimetière musulman de Yoff.
Né le 1er novembre 1962 et domicilié au quartier Hann Mariste à Dakar, Meissa Fall était ingénieur géologue, Professeur de géotechnique, et directeur fondateur de l’Ufr Sciences de l’ingénieur (Si) de l’université de Thiès.
Une perte immense pour toute la communauté universitaire du Sénégal. Selon son collègue Mapathé Ndiaye, vice-directeur des sciences de l’ingénieur, Meissa Fall a été parmi les plus jeunes maîtres-assistants recrutés à l’Ucad.
ThiesVision présente ses condoléances à sa famille, au recteur Matar Mour Seck de l'université de Thiès et à toute la communauté universitaire du Sénégal.

Thiesvision.com
24/03/2015