Video - Toulouse : La Société Générale traînée en justice par un ingénieur Sénégalais qui revendique le concept «Votre Banque ici et là-bas»

Le siège du Groupe Société Générale a fermé ses portes face aux manifestants du collectif « Doléji » qui protestaient ce mardi 11 décembre 2012 contre l’établissement bancaire français à Toulouse. La cause ? La bi-bancarisation ou compte double pour les immigrés et toute cette stratégie que le Groupe Société Générale commercialise sous le concept « Votre Banque ici et là-bas ».


Video - Toulouse : La Société Générale traînée en justice par un ingénieur Sénégalais qui revendique le concept «Votre Banque ici et là-bas»
Exploité par la banque depuis 2007 et dans plus de 40 pays dans le monde, la paternité du concept «Votre Banque ici et là-bas » est revendiquée par le Sénégalais Kéba Diop, un ingénieur financier, ancien élève de l'Ecole Supérieure de Commerce Toulouse. « Le projet a été volé par le directeur du département marché des migrants, lequel directeur vient d'être démis de ses fonctions avant d’être muté en Slovénie », accuse un des membres du collectif. Joint par Seneweb News ce jeudi 13 décembre, ce dernier croit savoir qu’« il y a de puissants lobbies qui veulent étouffer l'affaire ». Une conférence de presse est prévue le 15 janvier 2013 pour faire le point de la situation. D’autre part, en raison d'un deuil qui frappe le Sénégal notamment la confrérie religieuse tidiane, les manifestations prévues par le mouvement à Dakar pour le 17 décembre 2012, sont reportées pour les 22 et 29 Janvier 2013. Seneweb News vous tient informés de cette affaire qu’il promet de suivre de près.

Source: Seneweb
Rédigé par le Vendredi 14 Décembre 2012 à 13:15 | Lu 321 fois


ARCHIVES | IMMIGRATION | SANTE | JUSTICE


Mémorisation du coran. Ecole coranique Serigne Baye Laye Gaye à Thiès, Quartier Mbour 1. Tél: 77 920 68 68
Dernières vidéos
Thiesvision.com | 13/12/2013 | 205 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Thiesvision.com | 16/10/2013 | 200 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Inscrivez-vous à la newsletter