Page

Visite du premier ministre français au Sénégal : L’Afd va apporter 317 milliards de FCfa au Pse

La France fera plus que ce qu’elle avait promis en guise d’accompagnement dans la mise en œuvre du Plan Sénégal émergent. De 282 milliards d’engagements, Paris est passé à 317 milliards de FCfa.


« La République française avait pris l’engagement d’assister la mise en œuvre du Plan Sénégal émergent autour d’un volume de 282 milliards de FCfa comme accompagnement. Plus de deux ans après, nous en sommes à 317 milliards de FCfa avec les deux conventions que nous avons signées entre l’Afd et l’Etat du Sénégal », a révélé hier le Premier ministre du Sénégal, Mahammad Boun Abdallah Dionne.
C’est pourquoi, le chef du gouvernement sénégalais a estimé que la coopération économique et financière entre Paris et Dakar, au-delà des questions de paix et de sécurité, se porte de manière exemplaire. « Nous voudrions exprimer notre gratitude aux autorités de la République française pour la singularité qu’elles ont voulu accorder au Sénégal en matière de coopération », a affirmé M. Dionne lors d’un point de presse co-animé avec le Premier ministre français, Manuels Valls qui effectue une visite officielle de deux jours au Sénégal. « L’avenir, c’est toujours autour du capital humain, mais c’est aussi davantage d’initiatives privées, d’investissements qui sont attendus autour de projets comme le Train express régional (Ter). D’un coût de 189 milliards de FCfa, ce projet sera réalisé par des entreprises françaises.

D’autres nouvelles infrastructures de chemin de fer et d’autoroutes sont attendues. Des investissements sont aussi attendus dans l’agrobusiness. « Le président prône la solidarité dans la croissance pour davantage d’emplois dans la cohésion sociale. Ces emplois, nous allons les chercher dans les projets à haut potentiel de création d’emplois avec notamment l’ouverture d’un deuxième club méditerranée, la réserve Saraba. Ce sont 1.000 emplois qui sont attendus. Des métiers du tourisme avec l’académie Accor pour professionnaliser davantage les jeunes dans le secteur du tourisme », a dit le chef du gouvernement. Le Premier ministre a rappelé que l’économie du Sénégal se porte bien avec un taux de croissance de 6,5%. « Demain, avec tous les investissements attendus du secteur privé national et le secteur privé français, il y aura davantage de croissance et de valeur ajoutée », a-t-il souligné. Il a également indiqué que la coopération entre les deux pays peut être renforcée à travers l’exploitation du gaz et du pétrole découverts au Sénégal. « Que les entreprises françaises puissent arriver dans la mise en exploitation qui va arriver. Nous attendons la production de gaz dès 2021. Idem pour le pétrole. Ce sont des boulevards qui sont ouverts pour le secteur privé national et international qui ose entreprendre, faire confiance à notre pays », a dit M. Dionne.
LeSoleil.sn
Par Le Dimanche 25 Septembre 2016 à 21:36 | Lu 63 fois



Dans la même rubrique
< >

Dimanche 17 Septembre 2017 - 15:26 Djibo et les hypocrites, un Kâ de conscience !


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | MEDIAS | POLITIQUE | SPORTS | CULTURE | SOCIETE | CHRONIQUE | PEOPLE | HUMOUR | LA PAROLE AUX THIESSEOIS | ECONOMIE | INTERNATIONAL | EDUCATION | NOUVEAUTéS - MUSIQUE | AFRIQUE | FAITS-DIVERS | WEEK-END PRESSE | VIDEOS | Annuaire du lien | LE BILLET DU JOUR | WEEK-END PRESSE | MŒURS LÉGÈRES, Le Blog des infidélités | THIES PEOPLE & CELEBRITES