Page
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Abdoulaye Makhtar Diop : « Ceux qui achètent le mouton à 1,5 million Fcfa, font dans la corruption»

Revenant sur le discours du chef de l’Etat sur la pression sociale que pose la fête de la Tabaski, le grand Serigne de Dakar a salué le message avant de faire des révélations.


«Moi j’ai été directeur général de société, j’étais ministre. Mais, ceux qui achètent les moutons à 1 ou 1.5 million, c’est un moyen de corruption. Ce sont des entrepreneurs, des hommes d’affaires, des businessmen qui vont acheter des moutons et les offrir aux ministres, aux directeurs ou aux juges. C’est ça la vérité», a laissé entende Abdoulaye Makhtar Diop en marge de la prière à la grande mosquée de Dakar.

«La preuve, depuis que je ne suis plus directeur ou ministre, on ne m’offre pas un mouton à un million. Ce sont des vérités que nous devons dire, a-t-il noté avant de souligné que le chef de l’Etat a raison ; on a ici des jeunes mariés, des retraités, des gens mêmes en pleine activité qui ont des salaires justes surtout avec les fêtes et les obligations comme l’ouverture des classes. C’est bien que le chef de l’Etat dise aux Sénégalais de différer la pression. Mais, à cet effet, l’Etat a un rôle à jouer».

Toujours dans le commentaire du discours du chef de l’Etat, l’ancien ministre et actuel grand Serigne de Dakar indique qu’ «au-delà du pèlerinage, du problème de la pression sociale sur les chefs de famille à l’occasion de la fête de Tabaski que le chef de l’Etat a posés, il est grand temps d’agir. Je l’avais dit il y a deux ans quand le président est allé au foiral pour acheter un mouton à 300 mille francs. J’ai dit que dans un pays où le chef de l’Etat achète un mouton à 300 mille francs, personne ne devrait acheter un mouton à 350 mille FCFA».

Et Abdoulaye Makhtar Diop de relever : «au Niger et au Tchad, avant chaque fête de Tabaski, le gouvernement, par décret fixe le plafond qu’il ne faut pas franchir pour vendre un mouton. Donc, le gouvernement doit donner l’exemple en plafonnant les prix des moutons».
Ferloo.com
Par Le Vendredi 25 Septembre 2015 à 17:12 | Lu 38 fois



Nouveau commentaire :

RELIGION