Page

Affaire des Chantiers de Thiès : l’Etat se désiste au profit de de Bara Tall et Cie


Affaire des Chantiers de Thiès : l’Etat se désiste au profit de de Bara Tall et Cie
Revoilà l’affaire des Chantiers de Thiès.
Après avoir fait le buzz lors de son éclatement en 2004 lors du procès survenu en 2011, la passion semble se tasser dans ce dossier évoqué, hier, devant la Cour d’appel de Dakar. Est-ce dû au départ de Wade de la présidence ? Quoi qu’il en soit, ce changement de régime semble profiter à Bara Tall et à ses co-prévenus, Marwan Zakhem, El Hadji Seyni Seck et Massamba Sall.
Car, l’Etat qui avait fait appel pour s’opposer à la relaxe dont avaient bénéficié le patron de Jean Lefebvre Sénégal (Jls) et ses co-prévenus en première instance, a retourné sa veste. Il s’est tout simplement désisté.

Hier, dès que le dossier fut appelé à la barre en l’absence de tous les prévenus, l’Agent judiciaire de l’Etat Babacar Ba, a notifié à la Cour le désistement de son mandant.

« J’ai une déclaration à faire. L’Etat du Sénégal se désiste de cette procédure », a dit M. Bâ. Et de poursuivre sur un ton ironique : « ce qui relève des Chantiers de Thiès, c’est des histoires. Nous, on accélère la cadence ».

Mais pour Me Baboucar Cissé, un des conseils de l’Etat, cette affaire ne pouvait pas en rester là. Il a voulu avoir la « confirmation écrite » du désistement.

« Demandez-moi alors ma lettre de constitution si vous voulez ! », lui rétorque l’AJE. A sa suite, le substitut général Ibrahima Bakhoum a demandé à la Cour de prendre acte de désistement de la partie civile. Et de demander la confirmation du jugement de première instance. A savoir la relaxe de Bara Tall et ses co-prévenus.
SENEWeb
Par Le Jeudi 10 Juillet 2014 à 15:16 | Lu 65 fois



Nouveau commentaire :

ARCHIVES | IMMIGRATION | SANTE | JUSTICE