Page
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ahmadou Tidiane Dia sur le Haj 2014 : "Les pèlerins non encadrés sont interdits"

Les pèlerins sénégalais non encadrés sont interdits d'entrée sur le territoire saoudien même s'ils disposent d'un visa, a précisé vendredi, à Dakar, le commissaire général au pèlerinage à La Mecque, El Hadj Ahmadou Tidiane Dia, appelant les pèlerins au respect des dispositions et recommandations convenues entre les autorités des deux pays.


Ahmadou Tidiane Dia sur le Haj 2014 : "Les pèlerins non encadrés sont interdits"
"Il y a des gens qui retiennent des pèlerins et espèrent qu'ils auront des visas non encadrés, mais malheureusement, le protocole signé avec le ministère du Hadj en Arabie Saoudite interdit les visas non encadrés", a-t-il expliqué dans un entretien avec l'APS.

Des personnes sollicitent souvent les services du commissariat général pour l'obtention d'un visa pour les lieux saints de l'islam avant de disparaître pour pouvoir voyager seuls, a relevé El Hadj Ahmadou Tidiane Dia.

"Ils ont intérêt à tenir leurs engagements pris auprès du commissariat au risque de poursuites judiciaires, parce que nous également, avons pris des engagements pour les convoyer", a-t-il déclaré.

Selon lui, des dispositions sont à prendre pour les fidèles désireux d'effectuer leur pèlerinage cette année. Aussi "les gens qui retiennent les pèlerins ont tort parce qu'ils vont se retrouver avec des problèmes", a-t-il dit, en parlant des raisons qui retardent l'atteinte de l'objectif de 9 vols programmés par le commissariat général.

"Là on est au 6e vol qui se remplit difficilement, parce qu'il y a ces visas non encadrés, mais peut-être aussi que les gens n'ont pas d'argent, c'est possible", a-t-il ajouté.

Pour le commissaire général, il y a également le fait que le 7e vol va rejoindre directement de Djeddah sans passer par Médine, contrairement aux premiers vols. Mais pour ces derniers vols (7 à 9), les pèlerins retrouvent Médine après La Mecque avant de rentrer sur Dakar à la fin du Hadj.

"C'est une nouveauté et peut-être que les gens ont peur du changement", a relevé le commissaire au pèlerinage aux lieux saints de l'islam.

L'étape de Médine est programmée et reste un engagement du commissariat qui a signé pour cela avec le ministère du Hadji du royaume saoudien, a-t-il dit, assurant que chaque pèlerin passera 4 jours dans la "ville lumineuse". "Tout le monde passe à Médine soit à l'aller soit au retour", a-t-il indiqué.

Pour les 9 vols programmés initialement avec un quota de 3500 pèlerins, Ahmadou Tidiane Dia estime qu'il est "possible peut-être d'atteindre cet objectif avant la fermeture du bureau du pèlerinage prévu le 10 septembre, parce qu'il y a des gens qui attendent la dernière minute" pour s'inscrire.

Prés de 2400 pèlerins se sont déjà inscrits auprès du guichet unique ouvert au hangar de l'aéroport Léopold Sédar Senghor où les formalités se poursuivent avec toutefois moins d'affluence.

Le commissaire général au pèlerinage à La Mecque a également précisé qu'il n’y aura pas d'augmentation de quota pour les privés qui doivent convoyer 7500 pèlerins.
ADL/BK
APS
Par Le Vendredi 5 Septembre 2014 à 16:38 | Lu 675 fois



Nouveau commentaire :

RELIGION