Page

Amadou Kane, un banquier pour manager les finances publiques

APS - Le président-directeur général de la Banque internationale pour le commerce et l’industrie du Sénégal (BICIS), Amadou Kane, hérite du ministère sénégalais de l’Economie et des Finances dans le gouvernement du Premier ministre Abdoul Mbaye, banquier comme lui.


Amadou Kane, un banquier pour manager les finances publiques
Sa nomination est intervenue dans une période difficile en matière de finance. Avant lui, le banquier Pape Ousmane Sakho avait quitté la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) pour diriger le ministère des Finances (Juin 1993-Janvier 1998).

Amadou Kane a succédé à la fin 2010 à l’Ivoirien Thiémoko Yadé Coulibaly à la présidence du Conseil d’administration de la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) des huit pays de l’Union économique monétaire ouest-africaine (UEMOA).

L’ancien administrateur-directeur général de la BICIS, de 1996 à 2006, est revenu en juillet de cette année-là pour reprendre la direction de la BICIS, en remplacement du directeur général, Daniel Delanis, un Français. La banque est sous contrôle de BNP-Paribas.

Amadou Kane, la soixantaine aujourd’hui, a occupé ce poste jusqu’en 2006, date de son détachement à Paris en tant que responsable du département Afrique de BNP Paribas. Au bout de quatre ans, il a demandé à revenir au bercail, en avril 2010.

‘’C’est à la fois une belle promotion et la matérialisation d’un profond désir du concerné de rentrer dans son propre pays pour y continuer sa carrière alors qu’il avait la possibilité de demeurer encore à Paris’’, rapportait un communiqué de la BICIS.

Ce banquier, qui capitalise une carrière de 30 ans, est un ancien président de l’Association professionnelle des banques du Sénégal (APBEF). Avant la direction de la BICIS, il a travaillé comme cadre à la Banque ouest-africaine de développement (BOAD).

D’ailleurs quand l’ancien président sénégalais Abdoulaye Wade prônait la rotation dans les institutions régionales en Afrique de l’Ouest francophone, il avait proposé son compatriote Amadou Kane, ancien cadre de la BOAD. Le projet n’avait pu aboutir.

Parrain de plusieurs promotions d’instituts de commerce ou de management, le nouveau ministre sénégalais de l’Economie et des Finances a inauguré ces dernières années des innovations en matière de bancarisation de salariés à très faible revenu ou d’accès à l’habitat social, pour ses propres agents ou des fonctionnaires de l’Etat.

M. Kane a procédé en mars 2011 à l’inauguration de la Cité Amadou Kane à Bambilor (département de Rufisque), en faveur des travailleurs de la banque. Il disait : ‘’Il n’y a pas de collaborateur accompli, engagé dans son travail, sans un minimum de bien-être social.’’

Natif de Thiès et neveu de l’ancien ministre et écrivain Cheikh Hamidou Kane, le nouveau ministre de l’Economie et des Finances Amadou Kane est marié à un médecin, fille d’Amadou Mahtar Mbow, président des Assises nationales, qui a soutenu le nouveau président Macky Sall pour son élection le 25 mars 2012.

Les Assises nationales ont été lancées en juin 2008 par des partis de l’opposition. Divers acteurs de la vie économique et sociale y ont par la suite adhéré, dans le but de faire l’état des lieux des problèmes du pays et, au bout d’une année, proposer ‘’des solutions de sortie de crise’’.

‘’Je mettrai également en place une Commission pluridisciplinaire qui me soumettra des recommandations précises dans le cadre de la mise en œuvre des conclusions des Assises nationales’’, a déclaré M. Sall, mardi soir, dans son message à la nation, à la veille du 52ème anniversaire de la fête de l’Indépendance du pays.

SAB/AD

APS.sn
Par Le Lundi 9 Avril 2012 à 00:12 | Lu 874 fois



Nouveau commentaire :

ENVIRONNEMENT | LA PRESSE DU JOUR | Journal de la Présidentielle. Par Binta Diallo (RFM-Archipo) | PORTRAIT | RECHERCHE | THIES - Actu Région