Page
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Aménagement des Places de Dakar : Khalifa tient à son indépendance - «Nous ne renoncerons pas,... Advienne que pourra !»

L’aménagement de la Place de l’Indépen­dance ne sera pas le dernier contentieux qui l’opposera à l’Etat. Le maire Khalifa Sall semble en prendre conscience. Face à ses militants excités, il a prévenu que la mise en œuvre de son programme pour Dakar ne sera pas sans anicroche.


Il l’a appelé «séance de reddition avec les Dakarois». Em­mitouflé dans un caftan immaculé, le maire de Dakar s’est adressé à ses militants venus nombreux se masser dans l’es­planade de la mairie. Ils ont ex­primé leur militantisme à coup de sifflets et de tee-shirts floqués du slogan «J’aime Khalifa Sall». La police multipliait les pa­trouilles. C’est vers 17h 5mn que Khalifa Ababacar Sall a rejoint les tentes sous une escorte dé­bordante. A ses côtés, sont assis les maires de Taxawu Dakar. A ses militants et aux autorités, le Socialiste a prévenu qu’il ne renoncera «sous aucune forme», tout en se gardant de personnaliser ses propos. «Ce sera difficile parce qu’on a décidé de travailler. J’ai l’impression qu’on a commis le péché de vouloir travailler. Ce projet d’aménagement de la Place de l’Indé­pen­dance existe depuis trois ans», a-t-il déclaré.
M. Sall est longuement revenu sur le Programme de développement de la Ville de Dakar à l’horizon 2025. Celui-ci, dit-il, intègre d’ailleurs le projet d’aménagement de la place, objet du con­tentieux avec l’Etat. Selon le maire, il existe déjà un parking souterrain de 200 places au marché Kermel. Par conséquent, émettre le risque d’atteindre la nappe phréatique est «inopportun». Le troisième est prévu à la Place de la Nation (Obélisque). Tous ces projets, indique-t-il, doivent concourir à «l’amélioration du stationnement» dans la capitale.

«Chaque chose à son heure»
Khalifa Sall dit vouloir mériter la confiance des Dakarois en ne faisant pas dans le «taf yeungueul» (bricolage). Et «advienne que pourra !», assume-t-il. Le maire dit être prêt à faire face à toutes les «tentatives de sabotage». Toutefois, il a été précédé au micro par Cheikh Guèye, Moussa Sy et Alioune Ndoye. Le maire de Dakar-Plateau dit avoir présenté ledit projet au préfet de Dakar et à tous les services techniques de l’Etat lors d’un atelier. Les premiers n’ont pas ménagé le ministre du Renouveau urbain et du cadre de vie. Ils invitent ainsi le chef de l’Etat à «arrêter Diène Farba Sarr» et disent n’avoir d’ailleurs pas compris le pourquoi de la création d’un tel ministère au lendemain des élections locales.
Quoi qu’il en soit, Khalifa Sall a invité ses militants à ne pas se tromper de combat. «On vous appellera quand il y aura autre chose. Chaque chose à son heu­re», a-t-il fait remarquer. Une fois le rassemblement terminé, la foule s’est dispersée, non sans provoquer les unités des bérets rouges qui patrouillent dans le secteur.

biramefaye@lequotidien.sn
Par Le Vendredi 5 Février 2016 à 14:36 | Lu 32 fois



Nouveau commentaire :

ACTUALITE | MEDIAS | POLITIQUE | SPORTS | CULTURE | SOCIETE | CHRONIQUE | PEOPLE | HUMOUR | LA PAROLE AUX THIESSEOIS | ECONOMIE | INTERNATIONAL | EDUCATION | NOUVEAUTéS - MUSIQUE | AFRIQUE | FAITS-DIVERS | WEEK-END PRESSE | VIDEOS | Annuaire du lien | LE BILLET DU JOUR | WEEK-END PRESSE | MŒURS LÉGÈRES, Le Blog des infidélités | THIES PEOPLE & CELEBRITES