Page
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Benjamin Ndiaye, l'itinéraire d'un homme d'Eglise

Le nouvel Archevêque de Dakar, Monseigneur Benjamin Ndiaye, est un homme d’Eglise dont l’expérience s’est forgée au fil des années, à travers de solides études et diverses fonctions. Le mois d’octobre 1959 est un repère important dans sa vie.


Benjamin Ndiaye, l'itinéraire d'un homme d'Eglise
C’est, en effet, à cette date que Monseigneur Benjamin Ndiaye entame ses études primaires à Fadiouth, puis à Ngasobil avant d’entrer au petit séminaire du même nom où il y restera jusqu’à 1967. Après le petit séminaire, l’ancien évêque de Kaolack, né et baptisé le 28 octobre 1948 à Fadiouth, dans la région de Fatick, intègre le séminaire Delatena à Dakar.

Il poursuit aussi ses études secondaires au Collège Sainte Marie de Hann, jusqu’au baccalauréat (Série A1). Monseigneur Benjamin Ndiaye suit pendant une année des études de philosophie au grand Séminaire Libermann de Sébikotane. Une année qui lui valu de se rendre en Côte d’ivoire puis à l’Université de Fribourg (Suisse), où il obtient une licence en Théologie (option biblique, avec un mémoire sur La Volonté de Dieu en Matthieu 6,10b.) En août 1977, il reçoit une ordination sacerdotale à Fadiouth, par l’intermédiaire du Cardinal Hyacinthe Thiandoum. De 1977 à 1979, il suit des études à l’École biblique et archéologique française (E.B.A.F.) de Jérusalem, qui seront sanctionnées par un diplôme, à la suite de la présentation de deux mémoires dont l’un sur l’Épître de Saint I. La même année, et ce jusqu’à en 1981, il devient vicaire à la paroisse Sainte Thérèse de Grand Dakar, ensuite vicaire à la paroisse Notre-Dame des Victoires de la Cathédrale de Dakar (1981-1983).

Entre 1983 et 1993, Benjamin Ndiaye est professeur d’écritures saintes au Grand Séminaire Libermann de Sébikotane. En 1987, il réalise la production extérieure de l’émission catholique hebdomadaire ‘’le Jour du Seigneur’’ à la télévision publique sénégalaise. De 1993 à 1996, il prépare un doctorat en théologie (option biblique) à l’Institut Catholique de Paris (I.C.P.). Il en soutiendra la Thèse le 5 novembre 1996, sur le thème : ‘’ Jésus, Premier-Né d’une multitude de frères. Entre fin 1996 et 1998, Monseigneur Benjamin Ndiaye réside à la Procure de Dakar, tout en exerçant ses fonctions de vicaire dominical, à la paroisse du Sacré-Cœur. Curé de la paroisse Sacré-Cœur (1998-2001), Monseigneur resta Vicaire général de l’Archidiocèse de Dakar. En juin 2001, sa nomination comme évêque de Kaolack est publié, marquant ainsi une sa consécration épiscopale à Kaolack. Il devient vice-président de la Conférence Épiscopale du Sénégal, de la Mauritanie, du Cap-Vert et de la Guinée Bissau, de 2005 à 2011.
APS
Par Le Samedi 21 Février 2015 à 22:22 | Lu 100 fois



Nouveau commentaire :

RELIGION