Page

Blocus transgambienne: Dakar attend de Banjul des propositions de date pour de négociations (Mankeur Ndiaye)

Le Sénégal est dans l’attente d’une nouvelles propositions de dates de la Gambie pour tenir ’’le plus rapidement possible’’ des consultations sur la frontière entre les deux pays, bloquée depuis quelques semaines, a indiqué, vendredi, à Dakar, le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Mankeur Ndiaye.



"Nous sommes à l’attente d’une nouvelle offre de propositions de dates’’ de la Gambie "pour pouvoir tenir les consultations, le plus rapidement possible", a-t-il confié à des journalistes.

La transgambienne, le trajet reliant les deux pays, se trouve bloquée depuis quelques semaines, les deux parties se rejetant la responsabilité de cette situation.

Les routiers du Sénégal, pour leur part, ont décidé de ce boycott pour protester par exemple contre le renchérissement, selon eux, des taxes appliquées en Gambie pour le passage des gros porteurs sénégalais.


La Gambie "avait sollicité une consultation avec le Sénégal" sur ce sujet. "Nous avions marqué notre accord en proposant à la Gambie de tenir la rencontre à Dakar, les 31 mars et 1er avril", a dit Mankeur Ndiaye, en marge de la cérémonie de signature d’accords de coopération entre la Turquie et le Sénégal.

"A la veille de la rencontre, a ajouté le patron de la diplomatie sénégalaise, la Gambie a initié une démarche diplomatique au niveau de notre ambassadeur à Banjul, pour solliciter le report de la rencontre jusqu’ après la fête nationale du 4 avril".

"Ce que nous prônons toujours est la diplomatie de bon voisinage avec la Gambie’’, a soutenu le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur.

Mankeur Ndiaye a démenti que la Gambie avait porté plainte contre le Sénégal, au niveau de la Cour de justice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

La Gambie "a porté plainte contre le Sénégal auprès de la Commission de la CEDEAO, et nous attendons de voir la mission d’information que la Commission va dépêcher pour donner les arguments qui justifient notre position sur ce dossier", a expliqué le patron de la diplomatie sénégalaise.

SBS/BK
APS
Par Le Samedi 9 Avril 2016 à 17:25 | Lu 53 fois



Nouveau commentaire :

ACTUALITE | MEDIAS | POLITIQUE | SPORTS | CULTURE | SOCIETE | CHRONIQUE | PEOPLE | HUMOUR | LA PAROLE AUX THIESSEOIS | ECONOMIE | INTERNATIONAL | EDUCATION | NOUVEAUTéS - MUSIQUE | AFRIQUE | FAITS-DIVERS | WEEK-END PRESSE | VIDEOS | Annuaire du lien | LE BILLET DU JOUR | WEEK-END PRESSE | MŒURS LÉGÈRES, Le Blog des infidélités | THIES PEOPLE & CELEBRITES