Page
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Capital de Sarl, réforme hospitalière, Code général des impôts : Trois projets de loi en procédure d’urgence

Pour répondre aux questions d’actualité posées par 14 députés, le Premier ministre a compté sur des centaines de militants.


Capital de Sarl, réforme hospitalière, Code général des impôts : Trois projets de loi en procédure d’urgence
Ces derniers ont été transportés par des cars Ndiaga Ndiaye, qui se sont d’ailleurs alignés près de la Place Nelson Mandela surveillée par les Forces de l’ordre jusqu’à la fin des échanges. Cette «brigade d’applaudissements» habillée a passé des moments à applaudir quand le Pm Mahammad Boune Abdallah Dionne haussait le ton. Il en a été ainsi pour les ministres qui sont parvenus à accrocher leur discours.

Cependant, le président de l’Assemblée nationale a été plus prolifique en remerciements adressés au président de la République. Moustapha Niasse a avoué que cette session consacrée aux questions d’actualité a été discutée avec le chef de l’Etat Macky Sall. On en est à la phase expérimentale, malgré sa reconnaissance par le règlement intérieur de l’Assemblée nationale. M. Niasse a avoué avoir reçu du chef de l’Etat une demande d’examiner en procédure d’urgence trois projets de loi. L’un porte sur la réforme hospitalière, le second sur le capital d’une Société à responsabilité limitée, le troisième qui sera examiné cet après-midi a trait à la révision de certaines dispositions du Code général des impôts.

biramefaye@lequotidiebn.sn
LeQuotidien
Par Le Samedi 14 Mars 2015 à 11:18 | Lu 53 fois




1.Posté par BOYE le 15/03/2015 15:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LA REFORME HOSPITALIERE COMMENCE PAR LE FAIT DE METTRE LES AVANTAGES PARTIAUX AU MEME PED D EGALITE QUE TOUS LES AGENTS EMBAUCHES OU MIS QUI SONT DES PERMANENTS DES STRUCTURES DE SANTE TRAITEMENT DU PERSONNEL DISCRIMINATOIRE C EST REGARDANT LE MINISTRE DE LA SANTE N APAS COMPRIS LA NON CONFORMITE DU TRAITEMENT DU PERSONNEL C EST POUR CELA QU IL Y A TROP D AGENTS QUI FONT TOUS CE QU ILS VEULENT VENTENT DE MEDICAMENTS PARALLELE ETC....

Nouveau commentaire :

ACTUALITE | MEDIAS | POLITIQUE | SPORTS | CULTURE | SOCIETE | CHRONIQUE | PEOPLE | HUMOUR | LA PAROLE AUX THIESSEOIS | ECONOMIE | INTERNATIONAL | EDUCATION | NOUVEAUTéS - MUSIQUE | AFRIQUE | FAITS-DIVERS | WEEK-END PRESSE | VIDEOS | Annuaire du lien | LE BILLET DU JOUR | WEEK-END PRESSE | MŒURS LÉGÈRES, Le Blog des infidélités | THIES PEOPLE & CELEBRITES