Page
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Commémoration de la naissance de L'imam des imams : Touba, le discours de Cheikh Ahmadou Mbacké ibn Serigne Abdou Khadre

La patience, seul refuge dans l'épreuve, selon Serigne Cheikh Ahmadou Mbacké

Serigne Cheikh Ahmadou Mbacké, ibn Serigne Abdou Khadr, quatrième Khalife général du mouridisme, a réaffirmé, jeudi à Touba, sa conviction que seule la patience dans l'épreuve peut aider le musulman dans sa pratique quotidienne.


Commémoration de la naissance de L'imam des imams : Touba, le discours de Cheikh Ahmadou Mbacké ibn Serigne Abdou Khadre
Le marabout a exprimé ce point de vue lors de la cérémonie officielle du Magal commémorant la naissance de son père.

Il a axé son discours sur la patience en s’inspirant du verset coranique tiré de la sourate Ali –Imran : ''Ô vous qui croyez ! Soyez (plus) endurants (que vos ennemis). Luttez constamment (contre l’ennemi) et craignez Allah, afin que vous réussissiez."

Il a souligné que "la conduite du vrai croyant consiste plutôt à rendre grâce à Dieu, à Lui exprimer sa reconnaissance dans les moments de bonheur et à faire preuve de patience et d’abnégation dans les moments d’épreuve".

Serigne Cheikh a rappelé les relations étroites qui existent entre le Président de la République, Macky Sall, et la famille de Serigne Abdou Khadr où il est considéré comme un talibé, un frère.

Le Khalife de Serigne Abdou Khadr a exprimé sa gratitude et sa reconnaissance à tous ceux qui se sont impliqués dans l’organisation du Magal ainsi que les partis politiques qui se sont présentés à cet événement.

Conduisant la délégation gouvernementale à la cérémonie, Mor Ngom, ministre de l’Environnement et du Développement durable, a revisité l’œuvre de Serigne Abdou Khadr, soulignant "qu’il fut un homme de Dieu, de par sa simplicité et qui a su se faire aimer par l’humanité".

"L’Iman des imans comme on avait l’habitude de l’appeler a su, sans faute, diriger l’ensemble des prières en son temps, mais avec piété et humilité. C’est ce qui avait marqué toute la Uma islamique, en particulier les mourides que nous sommes".

Revenant sur la patience évoquée par Serigne Cheikh Ahmadou, le ministre de l’environnement a dit : "Nous savons ce que c’est la patience. Nous demandons aussi aux Sénégalais de pouvoir s’armer de cette patience pour que tout ce le Président de la République compte faire pour eux puisse arriver à son terme".

Pour lui, le mot patience a une valeur et une signification profonde.
"Inch Allah, ajoute-t-il, cet espoir sera satisfait parce que Mme le Premier ministre a dit : +Nous devons accélérer la cadence, ce qui veut dire que ce qui était appelé en son temps demande sociale est aujourd’hui traduit en urgence sociale."

La délégation conduite par Mor Ngom à Touba était composée de Oumar Youm, ministre de la Décentralisation et des Collectivités locales, Khadim Diop, ministre de la Restructuration et des Zones inondables, Arona Ndoffène Diouf, ministre-conseiller, Abdoulaye Bibi Baldé, ministre du Plan et Dr Anta Sarr, ministre de la Femme.

La cérémonie officielle du Magal de Serigne Abdou Khadr Mbacké s’est déroulée dans une grande sobriété, à cause du rappel à Dieu de Serigne Abdou Bakhé Mbacké, Khalife de Serigne Massamba Mbacké.


ID/ASG

Dépêches APS
Par Le Vendredi 8 Novembre 2013 à 19:27 | Lu 1627 fois



Nouveau commentaire :

RELIGION