Page

De Dakar aux Bahamas : Les secrets de l’affaire Aïda Ndiongue

Dans le tableau récapitulatif provisoire du patrimoine de Astou Ndiongue dite Aïda, les enquêteurs notent que ses revenus légaux de 1998 à 2012 sont estimés à 336 millions de francs Cfa.


De Dakar aux Bahamas : Les secrets de l’affaire Aïda Ndiongue
Toujours dans le même tableau, ils affirment que les avoirs de Aïda Ndiongue à la CBAO, en bons de caisse et placements, sont de 19 093 939 721 FCfa, alors que les bijoux découverts dans ses coffres pèsent 3,7 milliards de francs Cfa. Mieux, les enquêteurs ont aussi mentionné que les biens immobiliers de leur cliente s’élèvent à 235 millions de francs Cfa.

Quid de ses avoirs à l’étranger ? Les enquêteurs écrivent dans leurs tableaux qu’ils sont de 5 millions d’euros, solde au 31/11/2012 dans le compte nº 012598, ouvert aux Bahamas pour le compte de Verney investments Inc, propriété d’Aïda Ndiongue. À cela, le Parquet spécial a greffé un parc automobile estimé à 104 millions de francs Cfa.

La guerre des nerfs.

D’après R. Diagne, chargée de la clientèle Petites et moyenne entreprises (PME) et gestionnaire de compte de Aïda à la CBAO, les fonds utilisés pour les différentes opérations proviennent de virements ou chèques tirés sur le Trésor public, Plan Jaxaay, Pcrpe, liquidation Pcrpe, entre autres, via Ecobank, Bicis, Bhs, pour ne citer que celle-là, dont des structures de l’Etat.

Les enquêteurs de préciser qu’il n’y a jamais eu de versement en espèces à la caisse, pour alimenter les différents comptes de l’ancienne mairesse des HLM.


(Texte : Libération)/SENEWEb.com
Par Le Mercredi 2 Avril 2014 à 11:31 | Lu 83 fois



Nouveau commentaire :

ARCHIVES | IMMIGRATION | SANTE | JUSTICE