Page

Des propos de Macky Sall sur la Constitution mis en vedette

Le Populaire, Enquête et L’As annoncent que le chef de l'Etat, Macky Sall, n’adoptera pas le projet de Constitution que lui a proposé la Commission nationale de réforme des institutions (CNRI).


Des propos de Macky Sall sur la Constitution mis en vedette
"Je ne vais pas changer de Constitution", aurait déclaré le président Sall, cité par Le Populaire, qui fait confiance à des "sources concordantes".

Comme les autres quotidiens intéressés par ce même sujet, Le Populaire explique que le président Sall a fait cette déclaration lors d’une audience qu’il a accordée à la coalition Macky2012, qui soutenait sa candidature à l’élection présidentielle de 2012.

Selon Enquête aussi, Macky Sall ne veut pas d’une "nouvelle Constitution". "En recevant hier (jeudi) ses alliés de Macky2012, le président de la République leur a indiqué n’avoir jamais demandé à la CNRI de proposer une nouvelle Constitution, mais juste de réformer des dispositions de l’actuelle charte fondamentale", écrit ce journal.

La CNRI, dirigée par le professeur Amadou Mahtar Mbow, a été mise sur pied par le président Sall pour travailler à la réforme des institutions sénégalaises. Depuis plusieurs mois, ses membres ont remis aux autorités un projet de Constitution.

"Macky +déchire+ le projet de la CNRI", titre L’As. Cependant, Macky Sall "a salué le travail de la CNRI (…) même s’il dit n’avoir pas commandé une nouvelle constitution, mais des modifications de certains articles de la Constitution de 2001 qui (…) a permis au Sénégal de réussir une avancée démocratique significative", ajoute L’As.

Sud Quotidien s’intéresse à un sujet économique : les accords de partenariats économiques (APE) que l’Union européenne (UE) est en train de négocier avec plusieurs pays, dont le Sénégal.

Macky Sall est invité à "se retirer" des négociations censées aboutir à un accord de partenariat économique (APE) entre l’UE et le Sénégal. Un collectif dénommé "Non aux APE" a mis en garde les autorités sénégalaises contre "les conséquences néfastes" d’un éventuel accord commercial du genre sur "les secteurs les plus importants" de l’économie sénégalaise, selon Sud Quotidien.

L’artiste-musicien et membre du groupe "Y en a marre", Thiat, fait partie des dirigeants du Collectif "Non aux APE".

Le Soleil ouvre ses colonnes aux organisateurs du sommet de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) prévu les 29 et 30 novembre à Dakar. "Le sommet de Dakar aura bel et bien lieu", soutient Ousmane Paye, qui conduit actuellement une délégation de l’OIF dans la capitale sénégalaise.

"Le Sénégal n’a pas de préférence" parmi les candidats au poste de secrétaire général de l’OIF, précise dans Le Soleil le professeur Penda Mbow, représentante du président Macky Sall auprès de cette organisation.

Le Sénégal doit avoir une attitude de "neutralité", puisque "nous sommes le pays hôte" du sommet lors duquel sera élu le successeur d’Abdou Diouf, a encore dit le professeur Mbow.

Walfadjri évoque "le défi que veut relever le gouvernement du Sénégal". Il s’agit, selon le journal, de "s’assurer" qu’aucune des personnes ayant passé les vacances scolaires en Guinée "ne rentre au Sénégal avec le virus" Ebola.

"Un nouveau dispositif" de surveillance des entrées en territoire sénégalais est mis en place à la frontière du Sénégal avec la Guinée, indique Walfadjri, en citant la ministre de la Santé et de l’Action sociale, Awa Marie Coll Seck.

Le Quotidien relaye une information émanant de Mme Seck, selon laquelle "il n’y a plus de cas suspects d’Ebola au Sénégal", car "les 74 personnes mises sous surveillance viennent de terminer la période d’incubation" et "tous les tests effectués durant ces derniers jours se sont révélés négatifs".

ESF/ASG
APS
Par Le Vendredi 19 Septembre 2014 à 12:39 | Lu 38 fois

ENVIRONNEMENT | LA PRESSE DU JOUR | Journal de la Présidentielle. Par Binta Diallo (RFM-Archipo) | PORTRAIT | RECHERCHE | THIES - Actu Région