Page
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

"Désormais, les bourses familiales seront payées uniquement par carte Yaakaar" (DGPSN)

Le paiement des Bourses de sécurité familiale ne se fera plus avec des attestations délivrées par l'autorité administrative, mais avec les seules cartes"Yaakaar", a indiqué, vendredi à Kaolack (centre), la déléguée générale à la protection sociale et à la solidarité nationale, (DGPSN), Anta Sarr Diacko.


"Désormais, les bourses familiales seront payées uniquement par carte Yaakaar" (DGPSN)
La délivrance d'attestations pour "le retrait de bourses de sécurité familiale auprès des postes est à l'origine de beaucoup d'irrégularités et d'erreurs", a-t-elle soutenu au cours d'un atelier de partage sur le Programme national de bourses de sécurité familiale.

"Maintenant, c'est terminé. On arrête la délivrance des attestations", a-t-elle martelé, lors de cette rencontre à laquelle participaient autorités administratives et élus locaux de la région de Kaolack.

La délivrance des attestions était pour aider les femmes bénéficiaires qui n'avaient pas de carte nationale d'identité pour se procurer la carte Yaakaar, a rappelé Anta Sarr Diacko.

"Les attestations étaient donc délivrées par les autorités administratives en lieu et place de la carte Yaakaar. Mais désormais, les personnes qui n'auront pas cette carte, faute de carte d'identité, seront simplement retirées du programme après l'expiration d'un délai qui leur sera octroyé", a prévenu la déléguée générale à la protection sociale et à la solidarité nationale.

Selon Anta Sarr Diacko, cette décision est une façon d'obliger ces dernières à se chercher une carte nationale d'identité ou des pièces d'état civil. "Nous appelons les autorités administratives à nous soutenir sur ce point", a-t-elle lancé, faisant état de l'option de la DGPSN de concevoir d'autres prototypes de cartes Yaakaar de meilleure qualité.

"La qualité des cartes données actuellement aux allocataires des bourses n’est pas bonne. Les cartes se détériorent vite parce qu'elles ne sont pas plastifiées et les écritures s’effacent aussi rapidement par la suite", a-t-elle expliqué.

Le PNBSF vise à atteindre 300.000 familles vulnérables d'ici 2017. Les ménages bénéficiaires auront chacun droit à une bourse de sécurité familiale de 25.000 francs CFA par trimestre pendant 5 ans. Cette bourse vise à subvenir aux besoins d'éducation et de santé des familles pauvres.


AB/BK
APS
Par Le Samedi 14 Mars 2015 à 09:22 | Lu 29 fois



Nouveau commentaire :

ACTUALITE | MEDIAS | POLITIQUE | SPORTS | CULTURE | SOCIETE | CHRONIQUE | PEOPLE | HUMOUR | LA PAROLE AUX THIESSEOIS | ECONOMIE | INTERNATIONAL | EDUCATION | NOUVEAUTéS - MUSIQUE | AFRIQUE | FAITS-DIVERS | WEEK-END PRESSE | VIDEOS | Annuaire du lien | LE BILLET DU JOUR | WEEK-END PRESSE | MŒURS LÉGÈRES, Le Blog des infidélités | THIES PEOPLE & CELEBRITES