Page

Devant la Commission d’instruction de la CREI : Karim Wade se mure dans le silence

Comme annoncé par sa défense, Karim Wade, convoqué par la Commission d’instruction de la Crei, a refusé de répondre aux questions des magistrats.Pour lui, cette structure veut lui faire un procès politique.


Devant la Commission d’instruction de la CREI : Karim Wade se mure dans le silence
Comme annoncé dans la presse, Karim Wade a fait face ce jeudi 3 avril à la Commission d’instruction de la Crei. D’emblée, l’ancien ministre d’Etat a faitcomprendre qu’il allait mettre en œuvre la stratégie mise au point avec sesavocats. Indiquant que la Crei est une juridiction politique, M. Wade a indiqué qu’ilrefusait de répondre aux questions qui lui étaient posées ; et il a entreprisd’opposer le silence à toutes les interrogations des magistrats de la Commissiond’instruction. Néanmoins, ces derniers, ainsi que leurs collègues du Parquetspécial, ont poursuivi l’interrogatoire, qui a été notée sur procès-verbal, demême que les silences de Karim Wade.
Il faut savoir que le Droit pénal ainsi que le Code de procédure pénalereconnaissent à une personne inculpée, le droit de refuser de répondre auxquestions qui lui seraient posées. Son silence n’arrête pas pour autant laprocédure, et l’instruction du dossier va être menée à son terme. Les présuméscomparses de Karim Wade dans ce dossier dit des biens mal acquis, à savoirBibo Bourgi et Papa Amadou Pouye, avaient fini avant-hier, de passer devant lesmêmes magistrats.

mgueye@lequotidien.sn
LeQuotidien
Par Le Vendredi 4 Avril 2014 à 10:33 | Lu 65 fois



Nouveau commentaire :

ARCHIVES | IMMIGRATION | SANTE | JUSTICE