Page
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Dr Samba Aw, expert-consultant : "L'équipe dirigeante actuelle du pèlerinage est composée d'incompétents"

Après six mois d’enquête sur le pèlerinage entre le Sénégal et l’Arabie Saoudite, Dr Samba Aw, professeur à l’Ucad et professeur associé au Cesag a produit un rapport de 90 pages dénommé « Mission spéciale d’expertise, de suivi, évaluation et d’assistance aux pèlerins de l’édition 2014 du pèlerinage aux lieux saints de l’islam ». Il analyse pour l’Observateur les couacs multiples qui ont entaché le dernier pèlerinage à la Mecque.


Dans les colonnes du journal, l’expert consultant en encadrement au pèlerinage déplore d’emblée que des pèlerins aient été laissés en rade à Dakar pour des problèmes de visas, ce qu’il trouve « inadmissible. Ce dépassement de quota est inacceptable. C’est vrai qu’on a connu cette situation en 2013, mais elle ne devait pas se reproduire », a-t-il rappelé.
Pour lui, « Cela prouve simplement la mauvaise gestion du commissaire au pèlerinage. C’est pourquoi cette situation doit servir de prétexte au chef de l’État pour mettre en place une commission d’enquête indépendante, car il y a beaucoup de problèmes dans l’organisation du pèlerinage. Depuis qu’il y a ce problème, je me rends chaque jour au hangar pour leur remonter le moral », confie l’ancien membre de SOS consommateur, qui conseille aux pèlerins laissés en rade, de rester sur place jusqu’à ce que leur situation soit prise en charge par les autorités. « Seul le chef de l’État peut régler la situation. Si jamais ils retournaient chez eux, c’est fini pour eux. Car au Sénégal, on a l’habitude de laisser une situation pourrir et si personne n’en parle plus, on met cela à perte et profits », prévient Dr Samba Aw.
L’expert consultant de remettre en cause les compétences des responsables du commissariat général au pèlerinage. « L’équipe dirigeante actuelle du pèlerinage à la Mecque est composée d’incompétents, sauf le commissaire adjoint, Bamar Ndiaye. Il a des prérequis que les autres n’ont pas. Par contre ceux qui sont à la coordination et qui s’occupent des accords stratégiques, sont tous des incompétents. Et cela se répercute lors des négociations avec les Saoudiens qui leur imposent certaines choses qu’ils n’auraient pas dû accepter. Tout cela parce qu’ils ne maîtrisent pas la langue arabe. Et depuis Rawane Mbaye, les problèmes du pèlerinage sont accentués, et, aujourd’hui, c’est un véritable désordre », a-t-il fustigé.

Auteur: M.M - Seneweb.com
Par Le Mardi 29 Septembre 2015 à 15:40 | Lu 79 fois



Nouveau commentaire :

RELIGION