Page

Ela Diop risque la peine capitale ou la prison à vie

El Hadji Seydou Nourou Diop dit Ela a comparu devant un juge jeudi. Le Sénégalais est accusé d’avoir tué sa femme et sa fille le 6 avril, dans leur maison de West Raleigh, avant de tenter de se suicider.


Un double assassinat qu’il a avoué, selon la police américaine. Ainsi, bien que la peine de mort ne soit pas en vigueur dans l’État de Caroline du Nord, la procureure promet de se battre pour qu’elle lui soit appliquée. La représentante du parquet fonde sa demande sur le fait que la fillette Fatim Diop, 2 ans, est une Américaine qui aurait pu grandir et servir sa nation. La veille de cette comparution, Ela Diop avait été libéré de l’hôpital où il était interné depuis le jour du drame.

Maigre et légèrement voûté, c’est d'un pas lourd qu’il a rejoint la barre dans la salle d'audience du Comté de Wake où officiait la juge Jacqueline Brewer. Gardant la tête baissée, il a écouté la juge lui expliquer les charges qui pèsent sur lui. C’est-à-dire la prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle, s'il est reconnu coupable de l'assassinat au premier degré de sa femme Aminata Lèye, 40 ans et de sa fille. A la suite de cette brève audience, Diop a été emmené vers la prison du Comté de Wake. La prochaine audience devrait se tenir en début du mois de mai 2016.

Dans cette affaire, l’enquête a rapidement conclu à un crime passionnel. Ela Diop aurait administré un produit toxique à son épouse et à la petite, avant de les étrangler. Ensuite, il a tenté de mettre fin à sa vie, en avalant le même produit et en se lacérant le bras. Avant cela, selon les enquêteurs, il a publié les photos sur facebook afin de passer pour quelqu’un de fou. Toujours est-il qu’il faudra attendre le procès pour en savoir un peu plus sur les réels motifs de ce double meurtre.

En attendant, on apprend que le Sénégalais ne travaillait plus. Ainsi, avec sa famille, ils avaient déménagé, il y a 3 mois, à Raleigh en Caroline du Nord où vivent la mère et la sœur d’Aminata Lèye. Dans un premier temps, ils logeaient dans la maison de ladite sœur. Ce n’est que dernièrement qu’ils avaient trouvé un appartement non encore meublé où a eu lieu le drame.
ENQUETEPLUS.com
Par Le Dimanche 17 Avril 2016 à 15:13 | Lu 109 fois



Nouveau commentaire :

ARCHIVES | IMMIGRATION | SANTE | JUSTICE