Page

Entorse à la justice: Emprisonné pour actes contre-nature, Tamsir Jupiter Ndiaye libéré par Sidiki Kaba

ThiesVision.com - Sidiki Kaba est toujours l'avocat défenseur de la cause homosexuelle et il vient d'en donner la preuve à travers la liberté accordé à Tamsir Jupiter Ndiaye, le chroniqueur emprisonné pour quatre ans ferme, pour actes contre-nature.


Entorse à la justice: Emprisonné pour actes contre-nature, Tamsir Jupiter Ndiaye libéré par Sidiki Kaba
Il y avait fort à redouter après sa nomination à la tête du ministère de la Justice. Du fait de son rôle et de son engagement auprès des organisations de défense de la cause homosexuelle à travers le monde. Le Garde des sceaux sénégalais, Sidiki Kaba avait, par le passé sévèrement critiqué l'Etat du Sénégal du fait de sa position contre la dépénalisation de l'homosexualité. «Il vaudrait mieux qu'il (l'Etat du Sénégal : ndlr) s’engage sur le chemin de la dépénalisation de l’homosexualité», disait-il. Et ce n'est pas une nomination à la tête de ce ministère régalien de la Justice qui le fera changer de fusil d'épaule.
Pour dire que Sidiki Kaba ne va abandonner ses clients d'hier et clients de toujours, pourrait-on dire. Et c'est une entorse à la justice par laquelle vient de s'illustrer encore une fois l'avocat Sidiki Kaba, en accordant la liberté à Tasmir Jupiter Ndiaye, qui fait partie, curieusement, des 800 prisonniers dont le ministre avait annoncé la libération, lundi à Thiès alors qu'il inaugurait les nouveaux locaux du palais de justice.

Pourquoi Tamsir Jupiter Ndiaye justement?

Quid de ses propos tenus lors du passage du Sénégal en octobre dernier, devant la Commission des droits de l’Homme pour son Examen périodique universel (Epu)? Le Garde des Sceaux ramait à contre-courant des propos du chef de l'Etat, et déclarait, pour rassurer ses partenaires étrangers, qu'aucune «personne n'était détenue au Sénégal pour ce délit» (ndlr: homosexualité), ce qui était en contradiction avec la réalité des faits.

La libération de Tamsir Jupiter Ndiaye, emprisonné pour homosexualité, était la tache d'huile que Sidiki Kaba devait évacuer, un acte très symbolique destiné à rassurer les lobbies homosexuels et leurs pressions multiples sur le Sénégal. Avocat des homos un jour, avocat des homos pour toujours...

Macky Sall file donc la patate chaude à son Garde des Sceaux qui ainsi, désavoue la justice et risque de s'attirer les foudres des populations et organisations de défense et de sauvegarde des valeurs du pays.
Par Le Vendredi 13 Décembre 2013 à 10:42 | Lu 75 fois



Nouveau commentaire :

ARCHIVES | IMMIGRATION | SANTE | JUSTICE