Page

Exploitation aurifère : Teranga Gold acquiert la mine d’or de Massawa

Teranga Gold Corporation a conclu une convention définitive, aux termes de laquelle elle a acquis une participation de 90 % dans le projet aurifère Massawa, d’une filiale en propriété exclusive de société aurifère Barrick et de son co-entrepreneur Compagnie sénégalaise de transports transatlantiques Afrique de l’Ouest Sa (Csttao). La participation restante de 10 % dans Massawa appartiendra au gouvernement du Sénégal.


Selon un communiqué de Tgc parvenu hier à ‘’EnQuête’’, Massawa compte parmi les réserves aurifères à ciel ouvert non mises en valeur qui présentent la teneur en or la plus élevée en Afrique. Elle est située à distance de camionnage de la mine d’or de Sabodala, mine phare de Teranga au Sénégal. Ce qui ouvre la voie à d’importantes synergies d’investissement et d’exploitation.

La proximité des projets et le traitement à l’usine de concentration de Sabodala du minerai à teneur élevée de Massawa devraient faire de Sabodala une installation de premier ordre. ‘’L’acquisition de Massawa transformera Teranga par la création d’un grand complexe aurifère, le premier au pays. Ce qui représente un jalon important pour l’industrie de l’exploitation aurifère au Sénégal’’, a déclaré Richard Young.

Le président et chef de la direction de Teranga s’attend ainsi à ce que la production provenant du complexe Sabodala-Massawa, combinée à celle de la mine d’or de Wahgnion au Burkina Faso, augmente la production d’or annuelle consolidée cible de Teranga. Et place cette dernière en position de devenir le prochain producteur d’or polyvalent de calibre intermédiaire à faible coût en Afrique occidentale, l’une des principales régions d’exploitation aurifère au monde. La contrepartie globale de l’opération totalise 380 millions de dollars initialement majorés d’un paiement conditionnel au prix de l’or. La contrepartie sera payée en espèces et en actions ordinaires de Teranga.

Les réserves minérales historiques du projet Massawa sont établies à 2,6 Moz à partir de 20,9 Mt 3,94 g/t Au à et comptent parmi les réserves aurifères à ciel ouvert non mises en valeur qui présentent la teneur la plus élevée en Afrique. Elles s’ajouteront aux réserves minérales de 2,4 Moz de Sabodala à partir de 55,7 Mt à 1,35 g/t Au. Elles sont situées dans un rayon de 30 km de l’usine de Sabodala, ce qui réduit les coûts d’immobilisation initiaux pour les phases 1 et 2 indiqués dans l’étude de faisabilité du projet Massawa. Les investissements de maintien de Sabodala devraient augmenter, en raison de la prolongation de la durée de vie de la mine et des opérations de traitement qui exigeront principalement de l’équipement minier et une plus grande capacité de stockage des résidus. La mine contient 2,6 millions d’onces de réserves minérales aurifères historiques prouvées et probables, calculées à un prix de l’or de 1 200 $/oz. Environ 80 % du minerai devrait être traité par lixiviation au carbone du minerai vierge, le reste étant traité au moyen d’un circuit BIOX®.

À lui seul, le projet Massawa devait produire en moyenne environ 200 000 onces d’or par année au cours des 10 premières années.
Enqueteplus.com
Par Le Mercredi 11 Décembre 2019 à 11:50 | Lu 91 fois


ACTUALITE | MEDIAS | POLITIQUE | SPORTS | CULTURE | SOCIETE | CHRONIQUE | PEOPLE | HUMOUR | LA PAROLE AUX THIESSEOIS | ECONOMIE | INTERNATIONAL | EDUCATION | NOUVEAUTéS - MUSIQUE | AFRIQUE | FAITS-DIVERS | WEEK-END PRESSE | VIDEOS | Annuaire du lien | LE BILLET DU JOUR | WEEK-END PRESSE | MŒURS LÉGÈRES, Le Blog des infidélités | THIES PEOPLE & CELEBRITES