Page

Félix Nzalé face aux enquêteurs : « Je n'ai pas recoupé l'information »

Félix Nzalé, le Dirpub de La Tribune, a fait face aux enquêteurs de la Division des Investigations criminelles (Dic) hier. L’Observateur nous rapporte une partie du discours tenu par F. Nzalé durant ce face-à-face.


Félix Nzalé face aux enquêteurs : « Je n'ai pas recoupé l'information »
« L’utilisation du mot « Alerte » avait pour but d'attirer l'attention des autorités sanitaires et politiques sur le danger que représente le virus Ebola, d’autant plus que nous sommes entourés de pays qui sont atteints, comme la République de Guinée. Il y a eu des cas au Mali qui se sont révélés négatifs après analyse des prélèvements. Il est aussi à préciser que sur le plan du commerce, le Sénégal échange beaucoup avec ces pays, à l'exemple du marché de Diaobé à Vélingara au sud du Sénégal. Pour revenir sur la suite de ce titre, à savoir : 5 cas d’Ebola au Sénégal, ce titre renvoie au signalement de cinq (5) cas qui présenteraient des symptômes d'atteinte dudit virus au Sénégal. En effet, nos sources avaient fait état de quatre (4) cas au niveau du service des maladies infectieuses de l’hôpital de Fann et un autre cas au Fouta, précisément à l'hôpital d’Ourossogui. Nous étions dans la dynamique de confirmer ou d’infirmer cette alerte, à la suite des résultats des analyses qui ne manqueront pas d'être effectuées dans ces structures sanitaires. Cela a été le cas pour le patient de l'hôpital d’Ourossogui, qui a été contrôlé négatif. Il en est de même pour celui qui a été admis à l'hôpital de Fann, conformément à l'information reçue ce jour (N.d.r. : hier) », a déclaré le Directeur de publication. Qui ajoute : « En ce qui concerne cet article (N.d.r. : " Alerte, 5 cas d’Ebola au Sénégal "), c'est moi qui en suis l'auteur. Cependant, je n'ai pas recoupé l'information parce qu’elle a été donnée vers les coups de 23 heures. Il m’a été impossible de la vérifier dans l'immédiat. Il faut aussi savoir comment vous avons travaillé sur le factuel, que nous avons mis en évidence. Je pense que nous étions fondés à publier cette information, d'autant plus qu'il arrive même que les autorités sanitaires se trompent sur les symptômes du virus Ebola. L'information m'a été donnée par une source hospitalière anonyme ». Rappelons que Félix Nzalé fera face au juge aujourd’hui.
Avec Seneweb
Par Le Mercredi 13 Août 2014 à 20:36 | Lu 71 fois



Nouveau commentaire :

ARCHIVES | IMMIGRATION | SANTE | JUSTICE