Page
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

GHANA : Un pasteur battu en plein service

La Police ghanéenne a arrêté un jeune ghanéen spécialiste en lavage auto pour avoir fait une apparition surprise dans une église à Nyinahin, une localité de la région Est du Ghana, et roué le pasteur de coups soit disant au nom de saint esprit.


GHANA : Un pasteur battu en plein service
Cet événement inédit s’est déroulé le dimanche 12 août dernier au moment où le pasteur délivrait un message à ses fideles. Comparu devant la justice, le jeune homme Patrick Nyarko a plaidé coupable avant d’avouer qu’il ne pouvait plus se contenir et entendre le pasteur affirmer que «ce que les hommes peuvent faire, les femmes aussi peuvent le faire» car cela n’est pas biblique.

Pour la mésaventure de ce jeune homme qui s’est retrouvé derrière les barreaux à cause de sa croyance et surtout à cause de la compréhension qu’il a de la bible, les causes de son acte sont bizarres. Nyarko, 33 ans, un habitant du lieu où l’église est implantée, n’a plus laissé le temps au pasteur de terminer sa prédication. Tel un éclair, il est rentré dans l’église et a agressé le pasteur à la surprise générale des chrétiens.

Des raisons de son acte, Nyarko soutient que le pasteur est en entrain d’induire les membres de l'église en erreur par ses enseignements qui n’ont aucune base biblique. Et le point précis qui l’a agacé et qui a motivé sa réaction dans l’église, c’est que le pasteur a donné du crédit au concept de l’égalité des sexes, mieux à l’émancipation des femmes.

Selon l’Inspecteur de Police du district où l’affaire s’est produite, l’accusé a refusé d’accepter la pensée du pasteur selon laquelle les femmes ont la capacité d’exercer les mêmes fonctions que les hommes. Navré, Nyarko selon l’Officier de Police a laissé entendre que cette pensée ne se trouve nulle part ailleurs dans la bible et en s’en prenant au pasteur il a agit sur ordre du Saint esprit pour l’arrêter de continuer par prêcher des faussetés. De ce qui précède, il ressort que pour Nyarko, une femme ne peut jamais égaler un homme et dans son entendement la bible n’a jamais dit le contraire.

Après avoir plaidé coupable lors du jugement de l’affaire, le juge a reporté le prononcé du verdict pour le 29 août prochain. En attendant, Nyarko est resté en détention préventive.
Par Neega Mass Le Jeudi 23 Août 2012 à 14:17 | Lu 311 fois

Neega Mass

RELIGION