Page
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Gabon : mort de l’ancienne Présidente par intérim

L’ancienne présidente de la République gabonaise par intérim, Rose Francine Rogombé (73 ans), est décédée vendredi à Paris. Originaire de Lambaréné, au centre du Gabon, la dame avait su gérer la transition suite au décès d’Omar Bongo.


L’ancienne présidente de la République gabonaise par intérim, Rose Francine Rogombé
L’ancienne présidente de la République gabonaise par intérim, Rose Francine Rogombé
En 2009, Omar Bongo avait choisi de promouvoir Mme Rogombé qui prenait la présidence du Sénat. Un choix stratégique, car selon la Constitution, en cas de vacance de pouvoir, c’est le président du Sénat qui assure l’intérim du président de la République. A la mort d’Omar Bongo en juin 2009, et alors que deux courants s’affrontent, d’un côté, les partisans d’un coup d’Etat militaire et de l’autre, les défenseurs de la légalité constitutionnelle, Rose Francine Rogombé va prendre la présidence par intérim.

L’ancienne secrétaire d’Etat à la Promotion de la femme sous le monopartisme a fait du maintien de la paix son cheval de bataille. Ses sorties hors du pays sont un véritable succès diplomatique.

Au micro de Rfi, elle a indiqué en 2009 qu’elle était là pour assurer l’équilibre. «Je vis difficilement cette situation. D’abord, je ne peux pas même me réjouir, parce que je n’ai pas été élue. Et je viens là par le jeu de la Constitution. Donc, je suis dans la douleur, dans la tristesse, et en même temps, il faut être la présidente de la République. J’ai même du mal à réaliser certaines choses», avait-elle confié.

Considérée comme un pilier du régime d’Omar Bongo, Francine Rogombé a organisé des élections qui ont vu l’élection d’Ali Bongo le 30 août. Après la prestation de serment du nouveau président le 16 octobre 2009, Mme Rogombé a regagné le palais du Sénat.

Alors qu’elle avait envie de continuer en mars 2015 dernier à la tête de l’Institution, le parti d’Ali Bongo a refusé de l’investir. Rose Francine Rogombé avait donc quitté ses fonctions avec chagrin.

Le décès de Mme Rogombé intervient cinq mois après le rappel à Dieu de son époux, en fin novembre 2014.

© [OEIL D’AFRIQUE
Par Le Samedi 11 Avril 2015 à 22:29 | Lu 90 fois



Nouveau commentaire :

ACTUALITE | MEDIAS | POLITIQUE | SPORTS | CULTURE | SOCIETE | CHRONIQUE | PEOPLE | HUMOUR | LA PAROLE AUX THIESSEOIS | ECONOMIE | INTERNATIONAL | EDUCATION | NOUVEAUTéS - MUSIQUE | AFRIQUE | FAITS-DIVERS | WEEK-END PRESSE | VIDEOS | Annuaire du lien | LE BILLET DU JOUR | WEEK-END PRESSE | MŒURS LÉGÈRES, Le Blog des infidélités | THIES PEOPLE & CELEBRITES