Page

Grogne des populations contre la hausse des prix de l'électricité : Les alliés confortent le gouvernement

Le débat sur la hausse du prix de l’électricité, avec comme corollaire la grogne chez les populations, ne laisse pas de marbre certains alliés de la majorité présidentielle.


Si certains porte-paroles de grands partis de ladite mouvance sont restés injoignables hier, mardi 17 décembre, ou encore ont préféré donner leur langue au chat, parce que leur parti ne s’est pas encore prononcé sur ladite question, certains à l’image de celui de la Ligue démocratique (Ld), Moussa Sarr ou Zator Mbaye de l’Alliance des forces de progrès (Afp) ont plutôt apporté leur soutien au gouvernement, à cause de la politique sociale menée, depuis 2012. Si Moussa Sarr reste persuadé que ladite mesure doit permettre l’accès universel à l’électricité, son camarade dans Benno Bokk Yaakaar, Zator Mbaye, qui trouve que c’est une mesure conjoncturelle qui affecte le président Macky Sall, pense que le chef de l’Etat ne tardera pas à trouver une solution.

ZATOR MBAYE, RESPONSABLE AFP : «Je suis persuadé que le président est la première personne à être affectée par cette augmentation»

«Nous ne cautionnons rien, nous n’applaudissons rien. Nous sommes aujourd’hui dans un gouvernement. Il y a des réalités auxquelles fait face le gouvernement en matière de politique économique. Ce que nous pensons sur ces questions, nous avons plusieurs canaux pour le dire au chef de l’Etat. Mais, nous sommes aujourd’hui dans une solidarité gouvernementale qui fait que nous sommes aux côtés du gouvernement dans toutes ses mesures qui tendent à stabiliser le climat économique, le climat politique. Ce n’est pas le président de la République qui va mettre les Sénégalais sens dessus dessous. Depuis l’indépendance du Sénégal, aucun président n’a été aussi social que le président Macky Sall. Depuis que le président de la République est arrivé à la magistrature suprême, en 2012, il a tout fait pour baisser les prix des denrées de première nécessité au prix de centaines de milliards de subvention pour stabiliser ce pays. Ce n’est pas lié à un mandat. C’est lié à des questions exogènes qui ne dépendent pas souvent de notre souveraineté intérieure.

Quand le président avait subventionné pour que l’électricité connaisse une baisse pendant des années, est-ce qu’on avait entendu ceux qui sont en train aujourd’hui de dire qu’ils vont sortir pour marcher, parce qu’il y a une hausse de l’électricité ? Non. La vie n’est pas linéaire. Je suis persuadé que le président est la première personne à être affectée par cette augmentation, parce que c’est un homme extrêmement social. Toute sa politique tourne autour de la socialisation même des populations à travers les bourses de sécurité, la Couverture maladie universelle, le Puma, le Promo-ville, etc. Toutes ces politiques sont d’obédience sociale. Je suis persuadé qu’il est aujourd’hui, en train de tout faire pour trouver une solution à cette question. Parce que ce n’est pas le président de la République qui va mettre les Sénégalais dans une situation difficile. C’est un Sénégalais bon teint qui sait ce qui se passe et vous verrez dans les jours à venir quelles vont être ses mesures. Parce que c’est un homme qui écoute son peuple, qui l’entend pour décider».

MOUSSA SARR, PORTE PAROLE DE LA LD : «Cette baisse de la subvention de l’Etat permettra de réaliser l’accès universel à l’électricité»

«Permettez-moi d’abord de rappeler le sens du soutien que la Ligue Démocratique apporte à l’action du Président de la République. Notre soutien se justifie en effet entre autres par le fait que depuis 2012, nous avons noté une volonté réelle du Chef de l’Etat à réduire les inégalités sociales et territoriales. En clair, cette volonté rencontre notre adhésion. Ensuite, et relativement au débat sur la hausse du prix de l’électricité, il importe de bien saisir le sens de cette décision et d’éviter les amalgames entretenus pour assouvir des desseins de politique politicienne. Faut-il le rappeler, cette hausse ne concerne pas 54% des usagers les plus faibles mais touche les consommateurs moyens par une augmentation comprise entre 5 et 7% et de 10% les gros usagers qui font 20%. Sous ce rapport, il apparait clairement que les couches les plus démunies ne sont pas concernées. De plus, cette baisse de la subvention de l’Etat permettra de réaliser l’accès universel à l’électricité. Pour nous, il est impératif que tous les Sénégalais accèdent à l’électricité, quelle que soit leur condition sociale et partout où ils se trouvent sur le territoire national. Dans ce sens, cette hausse comprise entre 750 FCFA et 1113 FCFA peut être bien comprise et soutenue surtout, je le répète, lorsqu’elle permet au plus grand nombre de nos compatriotes d’avoir accès à l’électricité. C’est une question de justice sociale. Mais le gouvernement notamment les autorités en charge du secteur doivent bien communiquer sur les enjeux de cette mesure».
SUDONLINE.SN
Par Le Jeudi 19 Décembre 2019 à 09:41 | Lu 51 fois


ACTUALITE | MEDIAS | POLITIQUE | SPORTS | CULTURE | SOCIETE | CHRONIQUE | PEOPLE | HUMOUR | LA PAROLE AUX THIESSEOIS | ECONOMIE | INTERNATIONAL | EDUCATION | NOUVEAUTéS - MUSIQUE | AFRIQUE | FAITS-DIVERS | WEEK-END PRESSE | VIDEOS | Annuaire du lien | LE BILLET DU JOUR | WEEK-END PRESSE | MŒURS LÉGÈRES, Le Blog des infidélités | THIES PEOPLE & CELEBRITES